• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La gauche en mesure de conserver la région Centre-Val de Loire

© F3
© F3

Malgré la troisième place - derrière le FN et la droite LR-UDI - la liste PS-PRG menée par le président sortant socialiste François Bonneau, pourrait être en mesure de l'emporter au second tour. 

Par Ch.L avec AFP

Arrivée en troisième position avec 24,31%, la liste PS-PRG du président sortant François Bonneau fait mieux que sauver les meubles puisqu'elle reste arithmétiquement en position de l'emporter, à condition toutefois de bénéficier d'un bon report des électeurs qui ont porté leur voix sur les listes d'EELV-Nouvelle Donne (6,6%) et du Front de gauche (4,59%). 

Des négociations se sont immédiatement engagées entre la liste de M. Bonneau et celle d'EELV-Nouvelle Donne menée par Charles Fournier (EELV) et un accord pour une fusion ne fait guère de doute. Le leader de la liste Front de gauche Nicolas Sansu, qui n'est pas - d'extrême justesse - en position de fusionner, a de son côté indiqué qu'il appellerait à voter pour la liste de M. Bonneau.  

A gauche, comme à droite, on place ses espoirs dans "la réserve de voix des abstentionnistes" (50,46% des électeurs de la région ne se sont pas déplacés) pour surmonter la vague FN

Le second tour s'annonce serré

Le Front National arrivé en tête en Centre-Val de Loire avec 30,49% des voix, va chercher à conforter sa position notamment en essayant de récolter les voix de Debout la France d'Alix Penloup (4,5 %). 

La droite républicaine (liste de Philippe Vigier) qui rassemble Les Républicains, l’UDI et le Modem a remporté 26,25% des voix. Elle est au coude à coude avec la liste de François Bonneau. Le scrutin s'annonce donc très serré dimanche prochain. 



Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus