Le pastoralisme ligérien, une solution bénéfique pour entretenir les espaces naturels

Suivez l'idée, dans la région Centre-Val de Loire, un collectif de bergers, appelé Past’horizon, contribue au dispositif Pasto’loire ayant pour but de remettre la pratique du pastoralisme au goût du jour.

Troupeau de mouton.
Troupeau de mouton. © Centre-Val de Loire

« Le pastoralisme est une méthode que l’on aurait tout intérêt à développer encore plus », commence Allan Vezier, chargé de mission territorial pour le conservatoire Centre-Val de Loire, structure partie prenante du dispositif Pasto’Loire.

Il y a l’aspect écologique, même si il faut faire attention, car mal réalisé, le pâturage peut aussi avoir de effets néfastes. Par exemple, l’espace peut avoir du mal à se régénérer si les bêtes restent trop longtemps à pâturer.

Néanmoins, bien exécuté, le pastoralisme ligérien a d’autres vertus comme celles de « remettre au goût du jour une pratique un peu tombée en désuétude après la Seconde Guerre mondiale, à l’arrivée de l’agriculture intensive. Et puis, il y a l’aspect social aussi, quand le ou la bergère garde le troupeau, ça interpelle les gens qui se baladent et bien souvent, ils vont discuter avec le ou la bergère. Idem pendant les transhumances ».

Elise Colas, membre du collectif Past'horizon , nous explique le concept :

Et si le pastoralisme ligérien présente de nombreux avantages, les bergers ont pourtant parfois du mal à s’y retrouver : « Les financements viennent des institutions européennes, avec Natura 2000, et parfois, les bergers touchent les financements deux ans après avoir fait pâturer les bêtes. Donc, je peux comprendre que certains soient freinés par cela », déplore Allan Vezier.

Ce dernier termine néanmoins avec une note d’optimisme : « Le pastoralisme reste un outil pratique. Sans ça, il y a quand même pas mal de prairies qui se seraient vues artificialisées. Malgré tout, il est encore bien perfectible, et ce sera l’objet de la prochaine PAC (politique agricole commune) qui arrive en 2023».

Le saviez-vous ?

Le pastoralisme ligérien concerne 860 hectares sur 17 communes, réparties entre Beaugency et le bec d’Allier.

CARTE INTERACTIVE. D'autres initiatives dans la région Centre-Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire nature