Bébé abandonné et positif à la cocaïne : la mère condamnée à 2 ans de prison, un mandat d'arrêt lancé contre elle

Absente à son audience, la mère qui avait abandonné son bébé d'un an et demi en septembre dernier à Blois, a été condamnée à deux ans de prison ferme. Un mandat d'arrêt a été lancé à son encontre.

Abandonné pendant 48 heures dans un appartement avec en prime, des traces de cocaïne dans son corps. C'est une affaire inouïe qui a été jugée, ce 11 octobre, par le tribunal correctionnel de Blois. Convoquée à l'audience, la mère ne s'est pas présentée. C'est donc en son absence qu'elle a été condamnée à deux ans de prison ferme, comme le rapporte La Nouvelle République

"Comme un ultime abandon", a commenté la procureur de la République de Blois, Charlotte Beluet sur le réseau social X (ex-Twitter). La justice a également lancé un mandat d'arrêt à son encontre dans l'espoir de l'interpeller et de la présenter à un juge.

Positif à la cocaïne

Le 5 septembre 2023, alertée par des voisins, la police intervient dans un appartement du quartier de la Quinière, à Blois. Ils y trouvent un enfant d'à peine un an et demi, seul et en pleurs sur un balcon au cinquième étage. Pire, l'enfant est testé positif à la cocaïne. 

Ce n'est que deux jours plus tard, le 7 septembre, que la mère, une femme âgée de 28 ans, se présente au commissariat pour prendre des nouvelles de son enfant. Elle nie avoir abandonné l'enfant et raconte avoir rendu visite à un ami, être partie de l'appartement à 9h le mardi, et n'avoir plus trouvé personne à son retour.

Une version jugée "confuse" par Maître Eleonore Terrien-Frêneau, l'avocate de l'enfant au nom de l'Union départementale des associations familiales (Udaf 41) et citée par La Nouvelle République : "Venir 48 heures plus tard, c'est surréaliste".