• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Sport : l'ADA Blois Basket a désormais son centre de formation agréé

Blois va devoir rééditer l'exploit de l'an dernier pour accéder enfin à la Jeep Elite. / © Denis TRASFI/MAXPPP
Blois va devoir rééditer l'exploit de l'an dernier pour accéder enfin à la Jeep Elite. / © Denis TRASFI/MAXPPP

Le club de basket blésois a annoncé le 19 avril l'agrément de son centre de formation. Une décision anticipée qui lui permet d'entamer la saison 2019 "dans la sérénité"

Par Bertrand Mallen

Une épine douloureuse vient d'être retirée du pied des Blésois. Le club de basket vient d'obtenir, par arrêté du ministère des Sports, l'agrément de son centre de formation. Champion de France Pro B en 2018, l'ADA Blois Basket s'était vu refuser l'accession à la Jeep Elite (ex-Pro A), faute de cet agrément. Une décision contestée en vain  l'an dernier par le président du club, Paul Seignolle.

Blocage administratif

En cause, l'absence de structure de formation agréée par le ministère des Sports, condition sine qua non à la montée du club en Jeep Elite pour la Ligue Nationale de Basketball (LNB). Or, si le centre était opérationnel dès août 2018, l'agrément ministériel, lui, s'est fait attendre. D'où la décision de la LNB de maintenir le club blésois en Pro B malgré sa victoire en championnat.

Rendue à titre exceptionnel par anticipation (les agréments étant traditionnellement délivrés au mois de juin), la décision donne donc un second souffle au club blésois. Ce dernier ne cache d'ailleurs pas son soulagement, indiquant dans un communiqué que cet agrément "va permettre au club de préparer la saison 2019-2020 dans la sérénité" et "et annonce un été moins agité que le précédent".

"Décrocher le Graal"

"C'est une grande satisfaction", jubile Paul Seignolle, contacté par téléphone. "Plus rien ne nous empêche de monter, il ne manque plus que la performance sportive." En effet, seule une victoire dans le championnat ou aux playoffs peut offrir à nouveau à Blois l'occasion de rejoindre l'élite des équipes de basket. Les Blésois sont-ils prêts à rééditer l'exploit et, comme le dit leur président, à "décrocher le Graal" ? Seul l'avenir nous le dira.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus