• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Un Farm Erasmus dans le Loir-et-Cher

La ferme de la Guilbardière produit du lait cru et du fromage frais garantis d'origine biologique / © La ferme de la Guilbardière, Gilles Guellier
La ferme de la Guilbardière produit du lait cru et du fromage frais garantis d'origine biologique / © La ferme de la Guilbardière, Gilles Guellier

La ferme de la Guilbardière, située dans le Loir-et-Cher, participe à l'incitative Farm Erasmus lancée par Greenpeace : un programme d’échange permettant à des agriculteurs de découvrir ou en apprendre plus sur des pratiques d’agriculture écologique.

Par Flora Battesti

Après le programme d'échange universitaire Erasmus, il existe maintenant Farm Erasmus, un projet mis en place par Greenpeace. Le but, permettre à des agriculteurs de passer quelques jours dans des fermes d’accueil où ils pourront découvrir ou en apprendre davantage sur des pratiques d’agriculture écologique.

Dans la région Centre-Val-de-Loire, une ferme a accepté de faire partie de ce programme. Il s'agit de l'exploitation de la Guilbardière, basée dans le Loir-et-Cher, où 35 vaches laitières de différentes races broutent sur 73 hectares dont 50 de prairies. 

Un erasmus pour agriculteurs

La ferme, tenue par Anne Martin et Gilles Guellier, est auto-suffisante. Leurs vaches ne mangent pratiquement que de l'herbe. Ils ont donc accepté d'accueillir des européens désireux d'en savoir plus sur agriculture biologique. 

Le Farm Erasmus semble rencontrer un certain succès : "nous avons candidaté pour aller à notre tour à la rencontre d'agriculteurs en Belgique, mais il n'y avait plus de place", regrette Anne Martin. 

Pour plus d'informations sur le programme Farm Erasmus voici le site de Greenpeace.

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus