• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Usine Arjowiggins : la liquidation décidée par le tribunal de commerce de Nanterre

La papeterie de Bessé-sur-Braye, qui emploie 568 salariés entre la Sarthe et le Vendômois, est liquidée par décision du tribunal de commerce de Nanterre ce vendredi 29 mars.

Par Bertrand Mallen

Leurs protestations sur les voies du TGV et lors de la visite d'Emmanuel Macron à Angers n'auront servi à rien. Les salariés d'Arjowiggins du site de Bessé-sur-Braye ont appris ce matin via la direction que leur usine de Bessé-sur-Braye, à la limite entre la Sarthe et le Loir-et-Cher, était liquidée. La fin d'une semaine marquée par des tentatives infructueuses de faire appel à l'État pour sauver l'usine.

Le plan de la dernière chance

La course contre la montre avait débuté lundi 25 mars, lorsque les employés ont appris que le candidat suédois à la reprise, Lessebo, avait jeté l'éponge. La direction du site avait alors remis sur pied un plan de la dernière chance pour sauver environ 200 emplois, à hauteur de 30 millions d'euros, dont la moitié seulement pouvait provenir de fonds publics. Malgré le soutien des régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, les fonds privés nécessaires n'ont pas pu être réunis.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus