L'Eco d'Ici: micro brasseries, méga succès

Publié le Mis à jour le
Écrit par Faïza Garel-Younsi

Elles sont une poignée dans le Loiret, une vingtaine dans la région Centre-Val-de-Loire et plus de 1 200 dans toute la France ... Le nombre de brasseries artisanales a explosé en France depuis début 2000. Un succès qui relance le marché de la bière, en berne depuis plusieurs décennies.

Avec leur modeste production, moins de 20 000 hectolitres par an, les micro-brasseries françaises sont pourtant parvenues à relancer un marché qui était en déclin depuis les années 80. Les grandes marques de bières et leur goût standardisé étaient alors peu à peu délaissées. Une tendance observée en France mais aussi sur le marché mondial. 

Ces petites marques ont réussi à renverser la vapeur en séduisant les amateurs de bières avec leur goût unique et leur spécificité locale. Aujourd'hui, le marché de la bière connaît une croissance de 3% par an moyenne
En France ces marques de bières artisanales se comptait sur les doigts de la main avant 2000, on en compte 1200 en 2017.

Une tendance observée dans plusieurs continents. On les appelle "Craft beers" aux Etats-Unis où elles ont conquis plus de 10% de parts de marché. D'ailleurs certains grands groupes ne s'y trompent et rachètent des petites marques de bières lancées il y a quelques années à peine, c'est le cas par exemple de Carlsberg numéro 3 mondial, qui a acheté London Fields Brewery,l'été dernier. 

En Centre-Val-de-Loire, plusieurs entrepreneurs se sont engouffrés dans la brèche. On compte une vingtaine de brasseries artisanales dans la région. 6 dans le seul département du Loiret. C'est là bas que Cyril Bourassin a installé sa brasserie: la brasserie du Vauret. Il produit une bière biologique et a décidé de cultiver lui-même son propre houblon pour maîtriser toute la filière.

 

L'Eco d'Ici: boissons made in Loiret