CARTE. Agriculteurs en colère : à quelles perturbations s'attendre sur les routes du Centre-Val de Loire ?

Des blocages et opérations escargots sont prévus ce 30 janvier en Centre-Val de Loire, notamment à Orléans et Châteauroux.

Ils sont partis peu après 5h15 de Limoges, où ils s'étaient arrêtés pour la nuit. Au septième jour de la colère des agriculteurs, un convoi de 150 à 200 tracteurs remonte du sud de la France à l'appel de la Coordination rurale, avec l'objectif de rallier Rungis. En passant par Châteauroux et Orléans.

Un barrage de gendarmerie contourné

Entre 6h30 et 7h du matin, selon les informations de France Bleu, le convoi a été brièvement bloqué par un barrage de la gendarmerie sur l'A20. Ce qui n'a pas empêché les agriculteurs de forcer la glissière de sécurité et d'opter pour un trajet alternatif via de petites routes vers Châteauroux.

"J'espère qu'ils ont des slips propres"

"On est pris pour des cons, ni plus ni moins" a réagi au micro de nos confrères Jean-Charles Chanquoi, membre des Jeunes agriculteurs de Dordogne. "On n'a aucune réponse concrète sur la situation de l'agriculture, et en plus, on est méprisés. S'il y en a qui ont peur, à Paris, notamment des élites et des ministres, j'espère qu'ils ont des slips propres pour changer cette semaine, parce qu'ils n'ont pas fini d'avoir peur", a repris l'agriculteur.

Toutefois, Jean-Charles Chanquoi a appelé de ses vœux un apaisement, en soulignant : "C'est pas en envoyant des blindés sur l'autoroute que ça va se calmer."

D'autres actions en cours

Aux alentours de 9h30, le convoi était de retour sur l'A20, selon la préfecture de l'Indre, qui annonce la fermeture de l'autoroute entre les sorties 19 et 14 en direction de Paris. 

Du côté du Cher, plusieurs échangeurs sont fermés sur l'A20, au niveau de Vierzon. L'A71 reste complètement bloquée dans les deux sens entre Bourges, dans le Cher, et Vallon-en-Sully, dans l'Allier. La circulation est compliquée sur une partie de la rocade de Bourges. 

Un peu avant 17h, la préfecture de l'Indre a indiqué que la colonne de tracteurs avait quitté l'A20, se trouvant dorénavant sur une départementale au nord de Châteauroux. 

L'objectif du convoi est d'atteindre Orléans en fin de journée, où il devrait passer la nuit avant de poursuivre vers Rungis. 

La cité johannique a été également le théâtre d'un rassemblement de plusieurs centaines de tracteurs, vers 10h30, sur le thème de la gestion de l'eau. Les manifestants ont prévu de lever le camp vers 14h30.

Du fumier devant la préfecture

À Tours, une mobilisation a également lieu à l'appel de la FNSEA vers midi place Jean-Jaurès, avec la distribution de produits alimentaires et un banquet convivial en fin de journée. Là aussi, une centaine de tracteurs est attendue. Cette opération devrait durer jusqu'à 22h. 

En début d'après-midi, le préfet d'Indre-et-Loire, Patrice Latron, s'est rendu place Jean-Jaurès pour échanger avec les agriculteurs de la FNSEA et des JA, comme en atteste un tweet de l'instution. Quelques minutes plus tard, les agriculteurs déversaient plusieurs bennes de fumier devant la préfecture.

Près de 15 000 membres des forces de l'ordre ont été mobilisées par le gouvernement, avec pour mission d'empêcher les tracteurs d'entrer dans Paris et les grandes villes. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, leur a toutefois demandé d'agir avec "modération". Les blocages devraient aussi se poursuivre sur les axes entourant la capitale.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité