Dakar 2022 : la piste terroriste envisagée suite à l'explosion qui a grièvement blessé Philippe Boutron

Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête suite à l'explosion d'un véhicule le 30 décembre dernier dans le cadre du Dakar 2022. Le pilote Philippe Boutron, également président de l'US Orléans, avait été gravement blessé à la jambe avant d'être rapatrié.

Jusqu'ici, les autorités saoudiennes écartaient la piste d'un acte criminel après l'explosion qui a touché un véhicule d'assistance en amont du Dakar 2022 à Jeddah, en Arabie-Saoudite. Elles préféraient parler "d'accident" tout en annonçant un renforcement des mesures de sécurité autour de la course automobile.

Mais ce 4 janvier, le parquet national antiterroriste a officiellement annoncé l'ouverture d'une enquête du chef de "tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste". Les investigations ont été confiées à la Direction générale du renseignement intérieur (DGSI).

"C'est un attentat, on nous a fait exploser"

Gravement blessé aux deux jambes, l'Orléanais de 61 ans Philippe Boutron a été opéré en urgence en Arabie-Saoudite avant d'être rapatrié en France ce lundi 3 janvier et hospitalisé à l'hôpital militaire de Clamart. Placé dans un coma artificiel, "Il n'a pas été simplement blessé au mollet comme on l'a dit au début" ont confié ses proches au Parisien. "Il a été gravement brûlé et déchiqueté au niveau des membres inférieurs. Nous avons très peur que les médecins soient obligés de l'amputer des deux jambes."

Pour le pilote Thierry Richard, qui se trouvait également à l'intérieur du véhicule qui a explosé, pas de doute, il s'agit d'un attentat. "On a vu l'impact sous le véhicule. On n'est pas bêtes, on sait ce que c'est aussi une déflagration. On a pris un souffle dans la voiture" a-t-il confié à l'AFP ce 4 janvier. "C'est un attentat, on nous a fait exploser."

Même son de cloche du côté de Mayeul Barbet, le copilote de Philippe Boutron qui a livré son témoignage au magazine l'Équipe : "Ce n'est pas un accident mais bel et bien un attentat à la bombe !"

Président de l'Union sportive Orléans Football, Philippe Boutron conduisait le véhicule d'assistance dans lequel se trouvaient cinq autres personnes au moment où est survenue l'explosion. Le groupe venait de quitter son hôtel et se dirigeait vers le stade où ont lieu les vérification sur les voitures avant le départ du rallye-raid, le 1er janvier.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité