Loiret : un papa se lance un défi de 24h sur rameur pour soutenir ses enfants malades dans leur combat quotidien

Vendredi 10 septembre, Christophe Grandjean, papa de trois enfants atteints d’une maladie rare qui touche leur système immunitaire et neurologique, va s'attaquer au record en individuel de mètres parcourus sur rameur, en 24 heures, dans la catégorie 50/59 ans.
Christophe Grandjean s'entraîne 5 heures par jour depuis deux mois avant le grand défi 24h rameur du 10 septembre
Christophe Grandjean s'entraîne 5 heures par jour depuis deux mois avant le grand défi 24h rameur du 10 septembre © Nathalie Grandjean-DR

Deux ans après le périple à vélo qui consistait à parcourir 2 800 kilomètres en traversant 8 pays d’Europe en 14 jours, Christophe Grandjean a décidé de se lancer un nouveau défi pour mettre à l’honneur le courage et le combat de ses enfants Jules, Louise et Léopold.

Je suis le papa de trois enfants atteints d’une maladie rare qui touche leur système immunitaire et neurologique et qui au quotidien, leur occasionne de nombreux maux et leur rend la vie très difficile.

Christophe Grandjean, papa de Louise, Léopold et Jules



Fonctionnaire de police, Christophe Grandjean s'est inspiré du défi en équipe organisé par ses collègues de la CRS 51 basée à Saran. "Ils étaient une quarantaine et ils ont parcouru 325,5 kms en 24 heures sur un rameur pour soutenir l’association que nous avons créée pour nos enfants, Des ailes pour Jules et Louise."

Plus de 265 kms sur un rameur indoor 

Cette fois, Christophe Grandjean va s’attaquer au record de France de distance parcourue en 24 heures sur rameur indoor dans la catégorie 50-59 ans. Ce record qui vient d’être amélioré s’élève à 265 224 mètres, soit plus de 265 kms sur un rameur indoor... 

"Depuis deux mois je m'entraîne cinq heures par jour. J'ai fait des marathons et des 100 kms histoire de m'habituer aux longues distances", raconte-t-il. A 55 ans, Christophe pratique le rameur depuis longtemps mais là le défi est un peu fou. Son objectif : approcher le record du monde qui est de 295 Kms en 24 heures. "Je pars là-dessus comme ça ça va me motiver", s'amuse-t-il. 

Mais on ne reste pas aussi longtemps sur un rameur sans douleur. "Le plus dur ce sont les douleurs aux fessiers. Pourtant je suis habitué avec le vélo. Mais sur un vélo ça passe au fil des jours. Sur un rameur, je dois me concentrer énormément pour oublier la douleur." 

Douleur aux muscles des fessiers, aux mollets, aux cuisses, risque de tendinite et de contracture... Le défi est de taille pour le mental. "Je ne serai pas tout seul. Ce sera un défi en public avec des gens pour m'entourer et m'aider pour la logistique. En plus ce sera diffusé en direct sur une plateforme que nous avons créée pour l'événement DAPJL.live. "

 

Sa motivation : le combat quotidien de ses trois enfants face à la maladie

En 2019, Christophe Grandjean avait participé à un autre défi également organisé par ses collègues qui consistait à réaliser 2 800 kilomètres à travers 8 pays d’Europe en deux semaines. Soit 200 kms par jour. Périple interrompu au bout de 2 500 kms par un accident. Christophe s'était fait renversé par une voiture. 

Ce nouveau défi des 24h rameur, Christophe le réalise avec deux objectifs : montrer à ses enfants à quel point il est fier de leur combativité face aux douleurs imposées par leur maladie mais aussi faire changer les mentalités.

" On parle beaucoup de sport adapté avec les Jeux paralympiques mais au quotidien on est loin de tout ça. C'est un combat quotidien. Pour mes enfants et pour nous. Les charges administratives, le marathon dans les hôpitaux, les déceptions de mes enfants quand l'école ne comprend pas leurs difficultés. " 

"Ne rien lâcher même si c'est très dur" 

Léopold, 16 ans, Louise, 18 ans et Jules, 21 ans sont tous les trois atteints d'une maladie génétique multisystémique qui touche leur système immunitaire et leur inflige des douleurs musculaires et osseuses terribles. "Les nuits sont souvent blanches à cause des douleurs. C'est difficile pour eux d'aller en cours ou d'être concentrés," raconte Christophe.

Nous sommes devenus ce pour quoi nous luttons. Christophe veut être à la hauteur de ce que nos enfants endurent

Nathalie Grandjean, maman de Léopold, Louise et Jules

A ses côtés, Nathalie, son épouse complète : "Le défi de Christophe va être à l'image de l'été que nous venons de passer. Nous avons enchaîné les hospitalisations, les examens douloureux pour les enfants. Des combats, toujours des combats. Et on ne lâche jamais même si c'est dur. Ce qu'on ne veut surtout pas c'est inspirer la pitié. On souhaite que les gens aient un regard juste sur nous, sur le combat qu'on mène"; 

Après un court silence, le temps pour Nathalie de trouver les mots justes : "J'ai entendu une phrase à la télé l'autre jour qui m'a fait penser à nous. Nous sommes devenus ce pour quoi nous luttons. C'est notre état d'esprit et Christophe veut être à la hauteur de ce que nos enfants endurent. " 

L'événement "Un record pour Jules, Louise et Léopold" commencera le vendredi 10 septembre à 9h30 en public à l'Intersport de Tavers dans le Loiret. 






 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société sport santé