Cet article date de plus de 6 ans

Prelocentre, premier site logistique d’Europe 100% hydrogène

Le prestataire logistique fruits et légumes Prélocentre vient d'équiper son site de Saint Cyr-en-Val (Loiret) d’une flotte de chariots à piles à hydrogène. Il devient ainsi le premier site logistique d’Europe 100% hydrogène. 
Les transpalettes de Prelocentre fonctionnent à l'hydrogène, une pratique déjà répandue outre-atlantique et qui commence à faire ses preuves en France. Jusqu'ici, les chariots fonctionnaient avec des piles à plomb, coûteuses, polluantes et encombrantes.  L'arrivée de l'hydrogène change tout.

Durable, économique, écologique et bon marché

"Le prix d'une pile à hydrogène est identique ou inférieur aux batteries traditionnelles. De plus, son chargement  prend une à deux minutes c'est nettement plus rapide et sa durée de vie est de dix ans" avance Philippe Giroux, Président de Prelocentre. 

A l'intérieur des piles, hydrogène et oxygène de l'air se combinent pour produire de l'électricité directement à bord du chariot qu'il suffit de recharger sur une borne. Les chariots roulant à hydrogène ne produise aucun déchet : le moteur ne rejette que de l'eau. 

Même l'Union européenne est séduite : pour avoir substitué le pétrole à l'hydrogène, ce prestataire logistique devrait recevoir quelque 150 mille euros de subventions européennes

L'impact sur le marché du travail est presque instantané : cette plateforme, qui a ouvert ses portes en août dernier,  prévoit de recruter au moins une trentaine de salariés supplémentaires d'ici à la fin de l'année. 

Lire aussi : Comment fabriquer l'hydrogène ?  Planète Energies
L’hydrogène est l'élément chimique le plus abondant dans l'univers. On le trouve dans la composition du Soleil, des étoiles, des planètes gazeuses. Sur notre planète, on a noté quelques émanations d’hydrogène naturel, mais non exploitables en quantités significatives et à des coûts compétitifs. Pour l’utiliser, il faut donc l’isoler.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation sorties et loisirs environnement société écologie