Uritrottoir à Orléans : vers la fin des pipis sauvages ?

Ca ressemble à des bacs à fleurs, mais ce sont des bacs pour uriner ! Pour lutter contre "les mictions sauvages", la ville d'Orléans a installé un uri-trottoir dans une rue du centre-ville. L'objet fera l'objet d'une expérimentation pendant six mois.

Pour une durée de six mois, Orléans va expérimenter un "uritrottoir" sur l'espace public, rue Courcaille. Son objectif est simple : "lutter contre les mictions et encourager les comportements pour contribuer au respect et au bien-être d'autrui", selon le communiqué de presse de la ville d'Orléans. 

Ce bac à fleur couplé d'une pissotière est une alternative aux toilettes publiques. Il est doté d'une cuve de 80 litres contenant de l'acide lactique visant à éliminer les mauvaises odeurs et à limiter la propagation des bactéries. "Nous avions des soucis dans un certain nombre de rues. Cette expérimentation est faite pour la réduire", confie la mairie d'Orléans.

L'uritrottoir est créé par l'entreprise nantaise Faltasi et fabriqué à Angers. Paris, Nantes, Toulouse ou Rennes l'ont déjà adopté. Ces installations n'avaient pas manqué de faire polémique sur les réseaux sociaux, notamment sur celles installées dans la capitale.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité