Zéro déchet : comment réduire efficacement ses emballages et consommer responsable ?

Nos conseils pour réduire vos déchets ménagers / © RitaE sur Pixabay.com
Nos conseils pour réduire vos déchets ménagers / © RitaE sur Pixabay.com

Réduire ses déchets, ce n'est pas si compliqué et c'est un engagement fort pour la planète. Voici quelques exemples et conseils simples mais efficaces pour tendre vers le "zéro déchet".

Par Nicolas Ricoud

Réduire ses emballages, acheter en vrac, faire réparer ses appareils défectueux. Autant de petits gestes pour la planète que chaque particulier peut mettre en œuvre. Certains industriels sont engagés dans la réduction de leurs déchets. Et concernant la collecte des poubelles, des communautés de communes ont aussi des solutions. Regardez l'enquête de Julie Postolec et Pierre-Dominique Lepais :
 

Comment j'ai réduit mes déchets ? 

Ou comment j'ai changé mes habitudes pour réduire la part de mes déchets ménagers. Car il faut bien l'admettre, ne générer aucun déchet, c'est quasi mission impossible !

Ce qui a été déclencheur pour moi, ce sont ces images de plastique en plein océan. Ce 7e continent comme on l'appelle. Un reportage saisissant vu dans Cash Investigation sur France 2. Cela a été une vraie prise de conscience. Et j'ai commencé à me documenter, lire des articles sur Internet et réfléchir à quelques pistes. Pour me rendre compte, au final, que ce n'était pas si compliqué que cela de faire un premier geste pour la planète.
 

Acheter en vrac, simple mais efficace !

Avant, j'achetais des produits dans des emballages plastiques ou dans des boites en carton. Aujourd'hui, j'ai évolué ! Il m'arrive de ne pas pouvoir faire autrement, mais en passant au vrac, je sais tout le plastique que je ne jette plus dans ma poubelle.

Acheter en vrac, ce n'est pas compliqué. D'autant qu'en plus des magasins spécialisés, les grandes surfaces surfent sur la vague et ont installé des distributeurs dans leurs rayons.

A la maison, j'ai donc des pots en verre qui trônent au-dessus de mes meubles de cuisine. Une décoration colorée avec dedans des pâtes, du riz, des lentilles, des céréales, des fruits secs. Je ne vais pas faire mes courses avec, mais j'ai tout un stock de sacs en tissu cousus main par ma mère qui a taillé dans de vieux draps ou qui a acheté du tissu exprès. Certains sont mêmes très "fashion" ! 
J'utilise aussi des sachets en kraft, que je réutilise jusqu'à ce qu'ils soient trop abimés (et qu'ils finissent au compost, mais ça nous en parlerons plus tard !).

Je privilégie les magasins spécialisés qui vendent des produits bio et éthiques. Ainsi que le supermarché La Gabare, dans lequel je suis coopérateur et qui a laissé une grande place au vrac (féculents, gâteaux, céréales, épices, fruits à coques, fruits secs … et même de l'huile, du vinaigre, du miel…).
 

Un petit-déjeuner zéro déchet

Parmi mes repas, celui qui est le plus proche du "zéro déchet", c'est le petit-déjeuner. Comment ? C'est assez simple et plutôt équilibré. Je me prépare un bol de muesli croustillant avec des baies de goji, des raisins ou des cranberries secs, des morceaux de bananes séchées et du pollen de fleurs. J'arrose le tout de kéfir. A côté de ça, je mange une banane et je me prépare du café avec une cafetière on ne peut plus classique.

Quasiment rien à jeter, si ce n'est l'emballage du kefir qui est recyclable. La peau de banane et le filtre à café étant compostables.

Il m'arrive néanmoins de devoir faire des courses au supermarché. Quand je me rends dans un magasin de la grande distribution, je fais attention au suremballage. Je n'achète pas de fruits et légumes sous plastique, pas de gâteaux avec des emballages individuels. Pour le café à la maison, je suis revenu à la cafetière filtre, c'est mieux que de jeter des dizaines de capsules chaque semaine (j'ai pas encore été très convaincu par les capsules compostables). Enfin, concernant l'eau gazeuse, adieu les packs d'eau gazeuse dont j'étais friand. Je me suis fait offrir à Noël une "machine qui fait des bulles", et depuis, je me rends compte que je bois moins d'eau gazeuse et davantage l'eau du robinet.

A la maison, le nombre de déchets a considérablement diminué, et je me surprend à ne plus sortir la poubelle dans la rue toutes les semaines, et ainsi diminuer l'effort que doivent faire les ripeurs qui viennent récupérer nos détritus !
 

Faire soi-même, la mode du "DIY Do it yourself"

Autre produit que je me suis fait offrir au dernier Noël : une yaourtière. Je ne pensais pas m'y mettre et surtout que ce serait aussi simple ! 5 minutes chrono pour la préparation. Et après une nuit, j'ai 12 yaourts natures (ou avec un peu de confiture ou de crème de châtaigne) prêts à mettre au réfrigérateur ! Et pour fabriquer 12 yaourts maison, je n'ai besoin que d'un seul yaourt nature et 1,5 L de lait (de la marque C'est qui le patron, histoire de rester sur une certaine idée de ce que doit être la consommation de demain).

Pour les produits d'entretien de la maison, je n'ai pas encore franchi le pas de les fabriquer moi-même. Dans ma famille, certains ont testé la lessive à la cendre, cela semble fonctionner et plutôt facile à fabriquer. Tout comme la poudre pour le lave-vaisselle.

Des ateliers sont organisés dans des magasins spécialisés, comme cette droguerie du centre-ville d'Orléans :


Mais il est aussi possible de les acheter en vrac, en réutilisant les contenant, et ça c'est très pratique pour le liquide vaisselle, la lessive ou l'adoucissant. Et les basiques se révèlent très efficaces : vinaigre ménager et bicarbonate de soude font désormais de l'ombre aux produits chimiques !

Concernant les produits d'hygiène, le vrac est aussi présent pour ce qui est gel douche, shampooing ou lavage des mains. Mais pour aller encore plus loin, ce qui est tendance, ce sont les shampooings ou les nettoyants pour le visage "solides". Et si vous n'avez pas peur de mettre la main à la pâte, pourquoi ne pas fabriquer vous-même votre dentifrice ou votre crème hydratante.
 

Dans le jardin, le composteur

Si vous vivez en maison, n'hésitez pas et investissez dans un bac à compost que vous achetez dans un magasin de bricolage. Vous pouvez même vous en faire offrir auprès de certaines agglomérations, comme le fait la métropole d'Orléans si vous suivez une heure ou deux de conseils pratiques pour bien l'utiliser.

Dans la maison, j'ai également opté pour un mini composteur de cuisine. Au fur et à mesure j'y dépose des déchets compostables (épluchures, coquilles d'oeufs, papier kraft découpé, etc) et ainsi je ne le vide qu'une fois par semaine dans le grand bac du jardin. Et si vous vivez en appartement, il existe d'autres solutions comme les lombricomposteurs.
 

Et au travail ?

On passe beaucoup de temps au travail, alors c'est l'occasion d'essayer également de changer son comportement. Il y a quelques gestes simples, comme emmener son thermos de café ou une gourde en inox pour boire de l'eau. A la machine à café, la plupart des distributeurs permettent désormais de se servir une boisson chaude sans gobelet. Et ça tombe bien, à France Télévisions, tous les salariés ont reçu une tasse en verre qui s'avère très pratique pour cela.

Ce sera toujours ça de plastique en moins dans les océans !

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus