Salon de l’agriculture 2020 : Arborigen, une boisson apéritive “Made in Loiret” à base de pommes

© Isabelle Racine / France Télévisions
© Isabelle Racine / France Télévisions

Arborigen est une boisson créée par un loirétain, producteur de pommes. La boisson est présente au Salon de l’Agriculture. Son créateur, David Feuillette, va pouvoir en faire la promotion.

Par Isabelle Racine

Au salon International de l’Agriculture, le stand de la région Centre-Val De Loire accueille une vingtaine de participants. Parmi eux, des petits nouveaux pour qui c’est la première participation. C’est le cas d’un producteur de pommes basé dans le Loiret qui a créé une boisson pétillante et alcoolisée qui a pour nom : Arborigen.

Mon grand-père a quitté Paris en 1945 pour venir s’installer à Bonny-sur-Loire (Loiret). Il a planté le premier verger, mon père et mes oncles ont pris la suite et ont développé l’activité. David Feuillette

Chez les Feuillette, cultiver la pomme, c’est presque dans les gènes. De génération en génération, la pomme est au cœur de la famille. Pour la petite anecdote, jusqu’à 9 personnes de cette même famille ont travaillé en même temps sur le verger.

Des pommes, des poires et des cerises

Aujourd’hui, le verger fait 60 hectares. 25 hectares sont travaillés en bio. Il y a 25 variétés de pommes et 7 variétés de poires.
 
© Isabelle Racine / France Televisions
© Isabelle Racine / France Televisions


Des pommes à couteau

Les pommes récoltées dans ces vergers sont des pommes de table. Elles sont destinées au marché du frais. Le producteur les vend aux grandes surfaces et dans les magasins tenus par la famille : Bonny-sur-Loire, Gien, Cosne-sur-Loire, Nevers et Fontainebleau. Quant aux fruits déclassés, impossibles à vendre à  cause de leur aspect, ils sont vendus à des intermédiaires pour être transformés en compote et en jus de pomme.
Il y a 4 ans, l’arboriculteur cherche une idée pour se diversifier. Il a deux objectifs : trouver un nouveau débouché pour les pommes et pérenniser l’activité de son entreprise. Il a alors l’idée de créer un apéritif à base de pommes.

A l’apéritif, on consomme de la bière ou du vin et je trouvais qu’il y avait de la place pour une boisson intermédiaire qui soit facile à consommer : agréable et douce. David Feuillette

Pour créer cette boisson fermentée et alcoolisée, il a mis en place un processus de fermentation très spécifique.

On a travaillé pendant 4 ans à la recherche et développement sur ce produit-là. On a abouti à un process spécifique qui fait d’Arborigen une boisson unique et qui n’existe pas ailleurs. David Feuillette

David Feuillette a appelé la boisson "Arborigen" pour origine de l’arbre. A la base fermentée de pommes sont ajoutées des infusions de plantes et de fruits qui donnent à la boisson des saveurs fleurales et des notes acidulées. Arborigène se décline en trois saveurs et trois couleurs : "Vertige" à la robe verte, "Bois de rose" et "Orpaille" de couleur dorée.
 
David Feuillette et la boisson Arborigen / © Isabelle Racine / France Televisions
David Feuillette et la boisson Arborigen / © Isabelle Racine / France Televisions


On trouve la boisson dans certains bars-restaurants, cavistes et quelques magasins comme des épiceries fines.

La Salon de l’Agriculture, une vitrine pour se faire connaitre

La boisson n’est pas encore très connue des consommateurs. Cette année, elle sera présente au Salon de l’Agriculture et son créateur pourra ainsi rencontrer des clients potentiels et surtout une clientèle que le producteur n’aurait pas l’occasion de rencontrer dns son quotidien. L'objectif est d'expliquer la spécificité du produit et surtout de aire goûter la boisson, ce qui reste encore le meilleur moyen de séduire les potentiels acheteurs.

Isabelle Racine et Pierre-Dominique Lepais ont rencontré David Feuillette, le créateur de la boisson.
 
Arborigen, boisson apéritive du Loiret
Arborigen, boisson apéritive du Loiret - France 3 CVDL - Isabelle Racine et Pierre-Dominique Lepais


Pour sa première année de production en 2019 : 100 000 bouteilles ont été produites. En 2020, l'objectif est de produire entre 250 et 300 000 bouteilles.
 

Sur le même sujet

Les + Lus