• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Trafic de drogue : des saisies records en France et en Centre-Val de Loire

(Archives 2017). Une importante saisie de drogue en Eure-et-Loir / © FM - France 3 centre-VDL
(Archives 2017). Une importante saisie de drogue en Eure-et-Loir / © FM - France 3 centre-VDL

Le trafic de cannabis, de cocaïne et d’héroïne est en constante croissance en France en 2018 pour atteindre un niveau historique. En Centre-Val de Loire, plusieurs démantèlements de trafic de drogues ont eu lieu ces derniers mois. 

Par Fabienne Marcel

"Les enquêteurs sont-ils de plus en plus efficaces ou la consommation de drogue a-t-elle bondi en France ?", s'interrogent nos confrères du Parisien. Le bilan 2018 des services français dans la lutte contre les trafics de stupéfiants montre en tout cas une croissance importante de la saisie de cannabis et d’héroïne, mais aussi une inquiétante amélioration de la « qualité » de ces produits, augmentant la dépendance des clients. Et selon la note du ministère de l’Intérieur, cette hausse pourrait trouver une justification à la source : « L’accroissement de la production mondiale de drogues exerce du coup une forte pression sur les pays de consommation ». En France notamment, les « clients » seraient chaque année plus nombreux.

Les chiffres le confirment : le nombre de faits constatés de vente – souvent au détail – de cannabis a augmenté de 7,7 % entre 2017 et 2018 (223 986 faits et 198 116 mis en cause). Et si on remonte à 2014, les procédures pour revente se sont même accrues de 45 % selon le Parisien. En parallèle, les saisies de cannabis ont logiquement progressé, de 31 % en un an et atteignent désormais 115 t, dépassant les 87,5 t interceptées en 2017 qui représentaient pourtant le record de la décennie.
Là où les chiffres interpellent le plus, c'est sur les saisies d'héroïne : + 64 % entre 2017 et 2018 ! De 658 kilos ont est passé à 1115 kilos saisis en 1 an. 

Des démantèlements de trafic de drogue en série en Centre-Val de Loire

Une série d'interpellations vient d'avoir lieu à Orléans. Une enquête de trois mois a permis à la brigade des stupéfiants du SRPJ de Limoges de démanteler un important réseau de trafic de drogue entre La Guyane et la capitale limousine. 1.4 kg de cocaïne ont été saisis. Et depuis le début de l'année, les démantèlements de trafic de drogue se multiplie dans la région. Fin mars, 18 kg d’héroïne, majoritairement « brown » donc coupée avec différents produits pour être plus lucrative à la revente, étaient saisis dans le quartier de l’Argonne toujours à Orléans. Valeur marchande 300 000 euros ! Parmi les suspects interpellés, deux mineurs de 15 et 17 ans et deux majeurs. 

Les villes moyennes et les campagnes sont aussi touchées par le phénomène. Il y a un mois, entre Montargis et Gien, les forces de l'ordre ont interpellé 15 personnes. Les gendarmes se sont emparés de plus de 2kg d'héroïne, 200g de cocaïne, de la résine de cannabis et 200g de MDMA, la substance active de l'ecstasy. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Série de saisies de drogues à Montargis dans le Loiret (3316823)

Les + Lus