• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Homophobie : les lycéens du Centre-Val de Loire à l'initiative de la première plateforme participative

Lutter contre l'homophobie et la transphobie. / © FMDL
Lutter contre l'homophobie et la transphobie. / © FMDL

En cette semaine de lutte contre l'homophobie et la transphobie, les fédérations des maisons lycéen·ne·s lancent aujourd'hui une plateforme participative contre les LGBTphobies et l'initiative vient de région Centre-Val de Loire! 

Par Juliette Roché

Le 17 mai, c'est la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie. Si les centres LGBT + de France se mobilisent en ce jour, les lycéens sont aussi de la partie. La fédération nationale des maisons des lycée·ne·s a lancé aujourd'hui une plateforme participative pour mettre en place des événements contre les LGBTphobies. Un kit en ligne est disponible pour fournir les lycéens en documents utiles. L'idée est de mobiliser dans chaque établissement de France.

La fédération de maisons des lycée·ne·s de région Centre-Val de Loire ont été épaulées par le centre LGBT de Touraine, le GAGL 45 et Berry LGBTI pour lancer cette initiative. A Orléans, Pithiviers, Vendôme ou Chalett -sur-Loing, quatre lycées de la région participent à cette journée en mettent en place des stands de sensibilisation et  des ateliers de fabrication de badges ou des bracelets. Les bénéfices de ces ventes iront aux associations LGBT de la région. 

 
Set de table financé par la région Centre et les trois centre LGBTI de la région (Touraine, Berry, Orléans) / © DR
Set de table financé par la région Centre et les trois centre LGBTI de la région (Touraine, Berry, Orléans) / © DR


Une autre idée, plutôt originale, accompagnera cette campagne de sensibilisation. Un set de table a été crée pour habiller les plateaux des cantines scolaires de région Centre-Val de Loire. Sous forme de questionnaire, les 36 200 élèves demi-pensionnaires de la région pourront débattre de ces thèmes même pendant leur repas.  

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tours : les détenus de la maison d'arrêt ont voté pour les élections européennes

Les + Lus