Revenus des agriculteurs : avantage au bio

© F3
© F3

Une enquête de l'Insee, réalisée en 2013, souligne que l'agriculture bio, bien que moins productive, rapporte plus que l'agriculture dite "conventionnelle". 

Par Ch.L

L'agriculture bio représente un peu plus de 2% de la surface agricole utilisée de la région Centre-Val de Loire. Ces 2% la situent à l'avant-dernière place des producteurs Bio, la région Provence-Alpes Côte d'Azur glânant la première place avec 20%. 

Ce retard est dommageable pour le revenu des agriculteurs du Centre-Val de Loire. Car, selon une enquête de l'Insee,  si l'agriculture bio est moins productive, elle s'avère plus rentable que l'agriculture dite "conventionnelle", c'est à dire basée sur l'emploi des engrais de synthèses et des pesticides. 

Cette enquête révèle ainsi qu'un viticulteur bio génère 46% de chiffre d'affaires de plus qu'en conventionnel bien qu'utilisant en moyenne 20% de surfaces en moins. 

Pour le maraîchage, le chiffre d'affaires est moindre : 10 100 euros en moyenne à l'hectare en bio contre 12 500 euros pour les conventionnels. Mais les économies en intrants chimiques font plus que compenser cette différence. 

Reste que pour les élevages laitiers, cette enquête de l'Insee, qui porte sur l'année 2013,  devra être actualisée : si en 2013, l'excédent brut d'exploitation par vache était en moyenne supérieur de 20% à celui des éleveurs conventionnels, c'était en effet grâce à un prix de vente supérieur de 18% mais aussi grâce aux aides à l'agriculture bio, aides qui depuis ont subi une évolution fluctuante et incertaine et dépendent en grande partie de la volonté du conseil régional. 

Sur le même sujet

Dans les coulisses des championnats de France de Hip Hop

Les + Lus