Sorties cinéma : les films à ne pas manquer cette semaine de vacances scolaires

Publié le
Écrit par Thomas Hermans .

Un autre monde, Maison de retraite, La vraie famille, King... On a demandé à des gérants de salles de cinéma du Centre-Val de Loire de nous donner leurs coups de cœur parmi les sorties de ce mercredi 16 février.

La grosse machine hollywoodienne est en marche, en ce mercredi 16 février. Après un matraquage médiatique, le blockbuster Uncharted, adapté du jeu vidéo du même nom et comptant Tom Holland à son casting, sort enfin après des mois de reports.

Arrivent également sur les écrans After Blue (Paradis sale), space opéra de Betrand Mandico après le déstabilisant Les Garçons sauvages, ainsi que le biopic Dans les yeux de Tammy Faye, qui vaut à Jessica Chastain une nomination cette année à l'oscar de la meilleure actrice.

Pour compléter la liste, France 3 a demandé à deux gérants de salles de cinéma du Centre-Val de Loire de raconter leurs coups de cœur de la semaine. Des coups de cœur 100% cocorico !

  • Un autre monde, de Stéphane Brizé

Cinquième collaboration entre le réalisateur Stéphane Brizé et l'acteur Vincent Lindon, Un autre monde est une nouvelle fresque sur "tout ce qui ne va pas dans notre société, ce qu'on impose aux salariés", explique le gérant du cinéma d'art et d'essai Les Carmes à Orléans, Michel Ferry. Lindon y est le cadre d'une grande entreprise, obligé par sa direction de mettre en place un plan de licenciements. Le troisième volet d'une trilogie informelle du réalisateur sur le monde du travail après En guerre en 2018 et La Loi du marché en 2015, qui avait valu à Vincent Lindon le prix d'interprétation masculine à Cannes.

Avec Un autre monde, Stéphane Brizé "retrouve un souffle qu'il avait peut-être perdu sur En guerre", avec la même "énergie à dénoncer des dérives". Selon Michel Ferry, le film, mis en route avant le confinement, trouve d'ailleurs "un écho très actuel sur la perte de sens de ce qu'on fait dans notre système". Également au casting : Sandrine Kiberlain et l'étoile montante Anthony Bajon. Immanquable donc. 

  • Maison de retraite, de Thomas Gilou

Thomas Gilou retrouve les caméras, dix ans après l'échec critique de La vérité si je mens ! 3. Kev Adams (également au scénario) y incarne un jeune homme condamné à du travail d'intérêt général dans un Ehpad. Et on suit alors "une super dynamique s'installer entre lui et les résidents, dont des monstres comme Gérard Depardieu eu Daniel Prévost", s'enthousiasme Devy Thuillier, directeur du multiplex CGR de Bourges.

Le gérant explique que Maison de retraite n'est pas "un énième prétexte à se moquer des personnes âgées" mais "une mise en valeur des résidents et des personnels des Ehpad". Une question qui tombe à point dans l'actualité, avec l'éclatement de l'affaire Orpéa. "La maison de retraite, c'est leur dernier lieu, il devrait être plein de vie, et le film montre la routine, et le fait que les personnes âgées ne veulent pas juste jouer aux cartes et regarder la télévision toute la journée", soutient Devy Thuillier. 

  • La vraie famille, de Fabien Gorgeart

Deuxième film de Fabien Gorgeart, La vraie famille est "un joli film sur les familles d'accueil", explique Michel Ferry, des Carmes d'Orléans. Selon le scénario, une famille d'accueil doit se résigner à laisser partir un jeune garçon, dont la famille biologique cherche à récupérer la garde. Un film forcément mélancolique, mais avec aussi "de la joie et de l'émotion".

Récompensé au festival du film francophone d'Angoulême, le long-métrage permet à Mélanie Thierry d'offrir "une performance poignante" en mère d'accueil, obligée de voir partir celui qui l'a toujours appelée "maman". Le père est, lui, joué par un "formidable" Lyes Salem, récemment vu dans ADN de Maïwenn.

  • King, de David Moreau

Sortie en pleine deuxième semaine des vacances scolaires en Centre-Val de Loire, King est "le film parfait pour les grands-parents qui ont la garde de leurs petits-enfants et veulent les emmener au cinéma", estime Devy Thuillier, du CGR de Bourges. Il suit deux enfants, bien décidés à ramener en Afrique un lionceau échappé d'un trafic d'animaux sauvages. L'occasion pour eux de renouer avec leur grand-père "un peu loufoque", joué par Gérard Darmon, grâce à qui "tout d'un coup l'aventure impossible devient possible". 

Pour le directeur, le film offre un mix "de beaux sentiments et de belles images", avec "un rythme à 100 à l'heure" et un "joli message" : "si on veut voir des animaux sauvages, autant que ce soit dans leur environnement naturel plutôt qu'en cage", plaide-t-il. Selon lui, le film "n'est pas crédible, mais c'est pas grave", l'important étant que "les yeux des enfants brillent à la sortie de la salle". 

  • Autre chose ?

Comme de nombreux cinémas de France, Les Carmes diffusent deux films de la réalisatrice japonaise Kinuyo Tanaka, restés inédits depuis les années 50. Déjà connue comme actrice chez les plus grands réalisateurs de l'époque, d'Ozu à Kurosawa en passant par Mizoguchi et Naruse, ces sorties tardives "viennent à point pour rappeler qu'il y a eu, très tôt, de très grandes réalisatrices".

  • Avant-premières et évènements

Média Crash - Qui a tué le débat public ? de Luc Hermann et Valentine Oberti, produit notamment par Médiapart, sur la question de la concentration des médias français par des milliardaires. Sorti ce 16 février, le film sera présenté aux Carmes en présence de Luc Hermann mardi 22 février à 19h30.

La Brigade de Louis-Julien Petit avec notamment Audrey Lamy et François Cluzet, en avant-première le vendredi 4 mars au CGR de Bourges à 19h30, en présence de l'équipe du film.

Notre-Dame brûle, de Jean-Jacques Annaud, sera en avant-première au CGR Bourges le jeudi 10 mars à 20h, en présence du réalisateur. Le film a en partie été tourné à la cathédrale de Bourges.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité