Tourisme : "des chiffres exceptionnels" et des records d'affluence en Centre-Val de Loire en mai

Publié le

Des campings et des hôtels qui affichent complet, des sites historiques qui enregistrent des records de fréquentation. Les professionnels du tourisme ne cachent pas leur satisfaction quant au retour des touristes dans la région Centre-Val de Loire.

"Je crois qu’on a vraiment battu tous les records, avec un chiffre exceptionnel de pratiquement 700 visiteurs pour la journée de vendredi." Au guichet du palais Jacques Coeur à Bourges, Nadine Desbrosses se réjouit de l'afflux de touristes pour ce week-end de l'Ascension. 

Dans la région Centre-Val de Loire, son constat est largement partagé : le mois de mai est exceptionnel pour le tourisme. Si les taux d'occupation dans les gîtes sont très bons depuis le début de l'année, ceux du week-end de l'Ascension frôlent le sans faute : 98% des gîtes de Touraine affichaient complet. "Des taux bien supérieurs à notre année de référence pré-Covid, 2019, qui était déjà une très bonne année", note Fabienne Houdayer, directrice de Val de Loire tourisme - Gîtes de France. Du côté de l'hôtellerie de chaîne, la reprise est confirmée en mai et retrouve un niveau d'occupation comparable à 2019 avec un taux de 66,2%.

L'augmentation du prix du carburant aurait joué en faveur du Centre Val de Loire 

Alors qu'une grande partie des touristes sont franciliens, les travaux sur la ligne ferroviaire Paris-Orléans et donc la suppression de trains, n'auront eu quasiment aucune incidence sur la fréquentation dans la région qui reste accessible en voiture et "à la croisée des chemins", abonde Fabienne Houdayer. Pour Pierre-Alain Roiron, président du Comité Régional du Tourisme (CRT), l'augmentation du prix du carburant aurait même pu jouer en la faveur de la région Centre Val de Loire "centrale donc idéalement située".

Si les Français sont majoritaires - 90% des touristes en gîtes - les professionnels voient le grand retour des étrangers. "Nous avons de nouveau des Américains qui viennent profiter de la région, alors qu'on ne les voyait plus depuis deux ans, remarque Pierre-Alain Roiron. Malgré le Brexit et les restrictions, les Anglais font petit à petit leur retour, mais les touristes étrangers viennent majoritairement des Pays-Bas, de Belgique et un peu d'Allemagne."

Outre l'emplacement central de la région, ce sont bien évidemment les sites historiques qui attirent une population généralement familiale, selon les professionnels. En premier lieu, les châteaux de la Loire, mais pas seulement, les plus petits espaces tirent, eux aussi, leur épingle du jeu. 

Les activités artisanales prisées

Ceux qui affluent dans le coin sont également de plus en plus adeptes du tourisme vert. L'itinéraire de la Loire à vélo enregistre une hausse de 43% de fréquentation en mai par rapport au même mois en 2019. Ce "retour au plein air" comme l'appelle Fabienne Houdayer, de Val de Loire tourisme, se retrouve dans les activités sollicitées par les touristes. "Nos séjours packagés ont de plus en plus de succès. En plus de louer leur gîte, les vacanciers réservent des activités artisanales, des visites de ferme ou des savoir-faire locaux. Cela participe d'une recherche d'expériences avec beaucoup de relationnel", analyse-t-elle.

Pour les professionnels du tourisme, l'incroyable mois de mai présume un été sous le signe de la réussite. Au camping touristique de Gien à Poilly-Lez-Gien, les réservations sont assurées à 80% pour juillet et août, et affiche déjà complet pour septembre.