Tours, première destination des covoitureurs en Centre-Val de Loire

Si le Centre-Val de Loire se trouve dans le bas du classement des régions en covoiturage, Tours est la 18e ville-destination en France, d’après Blablacar. Selon les prévisions du site, 190.000 places de covoiturage seront proposées cet été dans la région.
Parking de covoiturage. Photo d'illustration
Parking de covoiturage. Photo d'illustration © Pierre HECKLER/PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

Les vacances d’été sont la période de l’année où les automobilistes circulent le plus. Pour preuve, les fameux chassés-croisés les weekends de juillet et août. Le site de covoiturage Blablacar a d’ailleurs réalisé une étude en mai dernier, auprès de 1.600 conducteurs, pour anticiper les tendances de cet été.

La tendance lourde chez les covoitureurs est de passer ses vacances dans l’Hexagone. 82% d’entre eux prévoient de rester en France et comptent parcourir des distances plus courtes (275 km en moyenne). 

Dans le Centre-Val de Loire, "190.000 places de covoiturage seront proposées cet été". Un chiffre relativement faible au regard des “4 millions de voyageurs” attendus cet été d’après Blablacar.

Top 3 : Tours, Orléans et Chartres

Il faut dire que la région est 11ème sur 13, devant la Bourgogne-Franche-Comté et la Corse, dans le classement régional 2021. Elle perd deux places par rapport à 2019.

Baromètre des tendances de covoiturage en Centre-Val de Loire.
Baromètre des tendances de covoiturage en Centre-Val de Loire. © Blablacar

 

Cependant, des villes du Centre-Val de Loire attirent. Dans le classement national des destinations 2021 ci-dessus, Tours est 18ème - et donc 1ère destination régionale -, Orléans 25ème, et Chartres 69ème. 

La capitale beauceronne a d’ailleurs gagné 17 places par rapport à 2020, tout comme Montargis (+21) et Châteauroux (+6). Mais la palme de la progression revient à Dreux, qui gagne 49 places.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports vacances