• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Triste soirée pour les clubs régionaux en Ligue 2: Tours et Orléans écrasés à l’extérieur

Le désarroi de Daniel Mancini, l’attaquant du Tours FC, au cours d’un match cauchemardesque / © LAURENT LAIRYS/LeMousticProduction/MAXPPP
Le désarroi de Daniel Mancini, l’attaquant du Tours FC, au cours d’un match cauchemardesque / © LAURENT LAIRYS/LeMousticProduction/MAXPPP

Tours et Orléans ont été balayés sur le même score : 4 buts à 0 ce mardi soir à l’extérieur pour le compte de la 27eme journée de Ligue 2. Châteauroux n’a pu faire mieux qu’un match nul à domicile face au Paris FC.

Par Arnaud Moreau

Les journées se suivent et se ressemblent pour les clubs régionaux évoluant en Ligue 2. Après le zéro pointé de vendredi dernier, c’est une nouvelle soirée très triste à laquelle on a assisté hier soir. Tours a été étrillé sur la pelouse de Quevilly-Rouen 4 buts à O. Même tarif pour Orléans en déplacement à Bourg-en-Bresse. Seul Châteauroux, à domicile, n’a pas été battu et concède le nul 0 à 0 face au Paris FC.

Tours, dernier de Ligue 2, a perdu le match de la peur. Dans cette saison très compliquée ou le maintien semble plus qu’improbable, les Tourangeaux avaient une occasion de retrouver un peu le sourire et de se relancer face à Quevilly-Rouen. Les deux clubs sont en effet en fin de classement et trois points les séparaient avant le match d’hier soir. Malheureusement, ce fut un calvaire durant toute la rencontre pour les « Bleus » qui ont encaissé quatre buts sans pouvoir en marquer un seul. Rogie à la 9eme minute, puis Duhamel à la 50eme puis la 87eme, Gakpa à la 67eme, voici les buteurs normands qui ont fait de ce match une déroute totale pour les Tourangeaux. Les récents changements au niveau du staff n’ont visiblement pas porté leurs fruits.



Du côté d’Orléans, c’est aussi la soupe à la grimace ce matin. Si la précédente défaite face à Clermont 2 buts à 1 vendredi dernier semblait injustifiée et avait fait naître quelques espoirs, le match de ce mardi a tout douché. Un cauchemar incarné par les réalisations de Merdji à la 19eme minute, Bègue à la 31eme, Martins Pereira à  la 77eme et pour finir Begue à la 92eme sur pénalty. Pour ne rien arranger , l’Orléanais Ferris N’Goma a écopé d’un deuxième avertissement synonyme d’expulsion à la 54eme minute. Une soirée à oublier qui maintient Orléans à la 14eme place au classement. Le résultat relance un concurrent direct, Bourg, barragiste, désormais à 3 points de l’USO.



Seul Châteauroux a été solide ce mardi soir en concédant sur sa pelouse un résultat nul, 0 à 0, face au Paris FC, équipe surprenante, actuellement 4eme au classement.
Une déception tout de même pour les joueurs, notamment le milieu Maxime Barthelme : « C'est un résultat frustrant de faire 0-0 à domicile pour des compétiteurs comme nous. On a été costaud défensivement, mais je trouve qu'on a joué avec le frein à main en début de match »
La Berri reste bien au chaud en milieu de classement et occupe la 12eme place avec 24 points.



Sur le même sujet

Thenay : record de fréquentation pour la Route 41

Les + Lus