Baignades à la plage : consignes de sécurité

La mer agitée a engendré de nombreuses interventions pour secours à baigneurs, ces dernières 48h / © SIS 2B
La mer agitée a engendré de nombreuses interventions pour secours à baigneurs, ces dernières 48h / © SIS 2B

Les sapeurs-pompiers de Haute-Corse appellent les baigneurs à redoubler de prudence durant leurs sorties plages. Un conseil à mettre d'autant plus en pratique quand la mer est agitée, comme cela a été le cas récemment.

Par Axelle Bouschon

Les décès par noyade d'un homme et d'une femme à Lozari et Farinole cet après-midi sont les dernières manifestations, dramatiques, d'une situation inquiétante...

Les sauveteurs des plages sur le littoral de la Balagne n’ont pas chômé, ces derniers jours : au total, 25 interventions d’assistance ou de sauvetage à personne ont été réalisées dans les 48h dernières heures par les divers postes de secours.

Alors que les conditions climatiques demandent de la prudence. 

 

Début de noyade à Nonza le 28 juillet dernier



La région a subi un fort épisode venteux enregistré ce dimanche 28 et ce lundi 29 juillet.
Et les conditions de baignade, si elles se sont un peu améliorées depuis ce matin, restent difficiles.

Tout le monde veut profiter à plein de ses vacances, quelques jours à peine au bord de la mer, loin du quotidien. 
Mais pour autant, il convient de garder la tête froide, même par ces chaleurs, et d'éviter les imprudences. 

Alors pour se rafraichir en toute tranquillité cet été, un petit rappel des conseils de prévention s'impose.

 
ILLUSTRATION/ Les sauveteurs veillent, mais ils ne sont pas partout. / © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
ILLUSTRATION/ Les sauveteurs veillent, mais ils ne sont pas partout. / © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
 

Consignes pour le nageur prudent


Que vous soyez débutant ou le meilleur nageur du quartier, et que la sortie se fasse dans une piscine, à la mer, ou encore dans un lac, un mot d'ordre : la vigilance. 

Entre le 1er juin et le 30 septembre 2018, en France, 1649 noyades accidentelles ont été recensées sur les zones de littoral ou encore en piscine et cours d’eaux.
Un quart d'entre elles ont été fatales.
En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les enfants de moins de 15 ans.

Un bilan en hausse de 30% en trois ans.

Un accident peut arriver à n'importe qui, à n'importe quel âge et quel que soit le niveau du baigneur, assènent les sapeurs-pompiers.
Mieux vaut donc reboubler de prudence. 

 


Privilégier les plages surveillées


Idéalement, il est conseillé de privilégier les plages surveillées.
Le cas échéant, il est possible de contacter la mairie de la commune où se trouve le point d'eau pour obtenir des indications.

Mais même dans les espaces disposant d'une surveillance, il est nécessaire de toujours garder l'oeil sur les enfants, et de les équiper de brassards et boués si besoin.
Attention : les brassards ne suffisent pas à empêcher la noyade, une surveillance active reste malgré tout nécessaire.

Evitez tant que possible de vous baigner seule ou seul, et prévenez vos proches avant de vous jeter à l'eau.

Attention également à ne pas surestimer vos capacités : pour chaque distance nagée à l'aller, il faudra parcourir la même au retour.
On évitera donc de nager trop loin, ou par trop fort courant, sans la condition physique adéquate.

 
la plage d'Algajola, un jour de houle. / © Maxppp
la plage d'Algajola, un jour de houle. / © Maxppp
 

Respecter les drapeaux de securité


Plusieurs plages surveillées disposent d'un système de drapeaux de sécurité. 

A la manière d'un feu de circulation, ils donnent des indications sur les consignes pour la baignade : vert, c'est bon, orange, prudence, rouge, interdit. 

En cas d'absence de drapeau mais en présence d'un poste de secours, les nageurs peuvent se renseigner auprès des sauveteurs sur les conditions maritimes. 

 
Illustration - Drapeau rouge sur les plages en raison d'une forte houle sur la côte ouest de la Corse / © LUCCIONI / MAXPPP
Illustration - Drapeau rouge sur les plages en raison d'une forte houle sur la côte ouest de la Corse / © LUCCIONI / MAXPPP
 

Eviter de se jeter à l'eau par temps très chaud


Il est fortement déconseillé de partir piquer une tête directement après avoir lézardé par 40 degrés à l'ombre...
Une entrée progressive dans l'eau évitera tout risque de choc de températures.

 
 

 

Sur le même sujet

L’actrice Marie-José Nat est décédée à l’âge de 79 ans

Les + Lus