Covid : voilà pourquoi le bulletin quotidien des chiffres Covid-19 n'est plus disponible en Corse

Fini le point quotidien des nouveaux cas positifs à la Covid-19 en Corse. Depuis une semaine, ces données ne sont plus communiquées par l'ARS. Elles sont transmises directement à Santé publique France et disponibles une fois "consolidées". Encore faut-il les trouver. Explications.

ILLUSTRATION.
ILLUSTRATION. © Guillaume BONNEFONT/IP3
Nul besoin de rafraîchir la page du site et les réseaux sociaux de l'agence régionale de santé de Corse pour trouver le bilan quotidien d'épidémie de Covid-19 sur l'île : depuis le 14 septembre, celui-ci n'est plus disponible.

Fini, donc, le compte-rendu journalier qui indique notamment le nombre de cas positifs détectés dans les deux départements insulaires, le nombre de prélèvements effectués, les hospitalisations ou encore les décès liés au nouveau coronavirus.

"Il n'y a bien sûr aucune volonté de dissimuler quoi que ce soit, il faut arrêter de croire cela, indique l'ARS Corse. Seules les modalités de transmission sont différentes. Désormais, nous transmettons nos données à Santé publique France qui les publie ensuite, une fois consolidées."

Deux plateformes pour collecter les chiffres Covid

Des "chiffres consolidés", c'est ce qu'il faut retenir. Pour comprendre, revenons sur la collecte de ces données. Chaque jour, les laboratoires comme les centres hospitaliers transmettent les chiffres des tests réalisés, des cas positifs détectés et autres hospitalisations.

Pour cela, ils renseignent deux plateformes nationales en ligne, SIDEP pour les labos, SIVIC pour les hospitaliers. De là, sont donc récupérés les chiffres communiqués jusqu'à peu par les ARS dans leur bulletin d'information quotidien. Sauf que ces données ne sont alors pas consolidées.

Récupérées par exemple à 15h, pour être mis sur le compte Twitter d'une ARS en fin de journée, "elles ne tiennent pas compte des chiffres renseignés entre temps par les labos et hospitaliers", explique l'ARS Corse. D'où la consigne nationale de ne plus les transmettre.

Seule Santé publique France est désormais habilité à communiquer sur la situation.   Mais pour que la fiabilité de ces chiffres soit complète, Santé publique France laisse également passer un délai de 24 à 72 heures selon les cas, pour ne renseigner sur son site des données dites consolidées, représentatives de la situation sanitaire.   

"L'accès à ces indicateurs épidémiologiques de suivi de l’épidémie de Covid-19 reste accessible sur notre site internet, précise l'ARS Corse, mais il faut les interpréter comme des indicateurs. Quant aux éventuels évènements majeurs, type cluster, nous communiquerons naturellement dessus."

Ceux qui sont à la recherche de données et indicateurs plus détaillés peuvent donc consulter l'observatoire cartographique GEODES. Ou encore se plonger dans la lecture du point épidémiologique régional hebdomadaire de Santé Publique France, dont le dernier exemplaire a été publié mercredi 16 septembre.

Lire le point épidémiologique n°2020- 37 publié le 16/09/2020

Celui-ci s'intéresse à la période du lundi 7 au dimanche 13 septembre 2020, c’est-à-dire la 37e semaine de l'année [S37 ; ndlr], et dresse un compte-rendu détaillé de la situation sanitaire sur l'île.

Un léger mieux sur le front Covid en Corse

Bonne nouvelle, si la Corse reste placée en zone rouge, ou zone de circulation active du nouveau coronavirus, les indicateurs épidémiologiques semblent sur la semaine montrer un ralentissement de la progression de l'épidémie, indique Santé publique France. 

Prudence cependant : l'agence nationale de santé publique précise qu'une analyse de la situation sanitaire sur sept jours ne suffit pas. L'évolution des différents indicateurs sur la semaine en cours (du 14 au 20 septembre) sera "déterminante pour la compréhension de la dynamique actuelle".

Stabilisation du taux d'incidence

Du 7 au 13 septembre, 8.161 tests de dépistages ont été réalisés en Corse. Parmi ceux-ci, 309 se sont révélés positifs. Le taux de positivité régional est ainsi de 3,8% (4% en Corse-du-Sud, 3,6% en Haute-Corse). C'est moins que la semaine précédente : il était alors de 4%.

Le taux d'incidence – c'est-à-dire le nombre de personnes positives au virus pour 100.000 habitants, plus de 50 étant considéré comme une circulation active de la maladie – est de 92,5 pour 100.000 (94,8 en Corse-du-Sud, et 91,8 en Haute-Corse).

Un taux en légère baisse par rapport au point précédent (S36) : 95,5 pour 100.000, après de fortes hausses constatées les semaines précédentes (4,9 pour 100.000 habitants en S33 ; 11,9 en S34 ; 61,6 en S35).
Le taux de positivité régional est de 3,8% pour la semaine du 7 au 13 septembre en Corse.
Le taux de positivité régional est de 3,8% pour la semaine du 7 au 13 septembre en Corse. © Santé Publique France
Territoire le plus touché : l'Extrême Sud – Alta Rocca, avec un taux d'incidence supérieur à 100. Les régions bastiaises et ajacciennes recensent des taux compris entre 50 et 100 pour 100.000 (76 dans le pays ajaccien, 55 du côté bastiais). Ailleurs sur l'île, les taux d'incidence sont inférieurs à 50.

Les 15-19 ans représentent la part de la population insulaire où le taux d'incidence est le plus élevé (aux alentours de 175 pour 100.000). Un taux en progression rapide et continue depuis plusieurs semaines.
Les taux d'incidence sont les plus élevés chez les 15-19 ans.
Les taux d'incidence sont les plus élevés chez les 15-19 ans. © Santé Publique Frabce
Chez les 20-39 ans, le taux d'incidence est en revanche en baisse sur cette 37e semaine (environ 160 pour 100.000 contre près de 200 pour 100.000 la semaine précédente). Une première depuis 4 semaines.

Enfin, les 0-14 ans + de 65 ans sont les classes d'âges où les taux d'incidence sont les moins élevés (> 50 pour 100.000 habitants).

Hausse des hospitalisations

Du 7 au 13 septembre, 27 passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 ont été enregistrés dans l'île.

Depuis le début de l'épidémie, et au 13 septembre, 353 patients ont été pris en charge dans les centres hospitaliers de Bastia et d'Ajaccio des suites d'une contamination au nouveau coronavirus, précise Santé publique France. 273 sont depuis rentrés chez eux (151 en Corse-du-Sud, 122 en Haute-Corse).

18 personnes restaient à cette date hospitalisées. Un chiffre qui a depuis légèrement augmenté : selon la carte de données hospitalières Covid-19 mise à disposition par le gouvernement, 19 patients étaient hospitalisés le 16 septembre (2 personnes nouvellement admises), dont 4 en réanimation.
19 patients sont hospitalisés en Corse au 16 septembre, dont 4 en réanimation.
19 patients sont hospitalisés en Corse au 16 septembre, dont 4 en réanimation. © Capture d'écran gouvernement.fr/info-coronavirus
Santé publique France constate une augmentation globale des hospitalisations, tous services confondus, depuis un mois.

On déplore, depuis le début de la surveillance instaurée par l'agence nationale de santé publique, 62 décès à l'hôpital liés au Covid-19 (50 en Corse-du-Sud, 12 en Haute-Corse).

Les morts dans les Ehpad ne sont plus spécifiées dans les points épidémiologiques depuis le 2 septembre. Au dernier compte-rendu, 23 décès au sein d'un Ehpad en Corse étaient recensés (dont 10 après une hospitalisation et 13 dans un des établissements médico-sociaux), portant le bilan mortuaire à 75 morts à minima enregistrées.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société