Corse : des eaux de baignade de "très bonne qualité"

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.S.

L'Agence régionale de santé a publié mardi 5 juillet son bilan annuel sur la qualité des eaux de baignade dans l'île. Sur les 229 zones que compte la Corse, 97% "sont conformes aux exigences européennes de qualité".

"Les eaux de baignade en Corse sont de très bonne qualité." C'est la conclusion de l'étude réalisée par l'Agence régionale de santé sur l'année 2021.

"Le bilan baignade 2021 fait ressortir la très bonne qualité générale des baignades, notamment en eaux de mer", indique l'ARS Corse.

L'an dernier, plus de 1788 contrôles ont été réalisés sur les 229 sites de baignade de l'île (55 en eau douce - rivières, lacs - et 174 en mer).

"97% des baignades en Corse sont conformes aux exigences européennes de qualité, le classement étant basé sur les résultats obtenus au cours des 4 dernières années", précise l'ARS.

"La qualité de l’eau s’apprécie au regard de la mesure de la présence de germes indicateurs de contamination fécale, expliquent les autorités sanitaires. La dégradation de l’eau est donc liée essentiellement à la présence d’eaux usées non ou insuffisamment traitées, voire des eaux pluviales contaminées ou une surfréquentation des sites."

La baignade en eau douce "plus vulnérable"

Selon les observations des autorités sanitaires, les baignades en eau douce sont plus vulnérables que les baignades en mer.

"40 % d’entre elles sont d’excellente qualité contre 95 % pour les baignades en mer, indique l'ARS. Cette vulnérabilité s’amplifie à mesure que l’on descend la rivière, mais aussi dans la saison, à mesure que le niveau de l’eau douce baisse."

Cet été, certaines zones seront interdites à la baignade de façon permanente en raison de la qualité dégradée de l'eau ou des risques liés à la sécurité.

Corse du Sud :

  • tronçon du Taravo situé entre le Pont de Piconca (commune de Corrano) et le Pont de Pinu (commune de Ciamannacce)
  • Ponte-Vecchio à Bastelica
  • "Alzu-di-Gallina" à Porto-Vecchio
  • Pont de Cuttoli à Cuttoli-Corticchiato
  • Pont du Liamone communes de Coggia et Casaglione
  • Plage de Girolata (commune d’Osani)

À noter que les rivières du Cavu et de la Solenzara font l'objet d'une surveillance environnementale spécifique au regard du risque de bilharziose. "En cas de découverte de la présence d’ADN du parasite dans l’eau ou de personnes touchées par la maladie, l’accès à la baignade y sera immédiatement interdit", prévient l'ARS.

Haute-Corse :

Dans le Cismonte, l'interdiction concerne quatre sites de baignade en eau douce ayant été classés en qualité "insuffisante" à la fin de la saison 2021 :

  • Base Nautique à Aléria
  • Pont Acitaja à Penta di Casinca,
  • Ernella Base Kayak à Giuncaggio
  • Pont du Chemin de Fer à Morosaglia

L'été dernier, 10 zones de baignade avaient été fermées ponctuellement (7 en mer, 3 en rivière).

La Corse et ses 229 zones de baignade régulièrement surveillées représentent 1% des baignades surveillées en Europe (plus de 22 000 au total) et 6,8% des baignades surveillées en France (près de 3350 au total).