Ajaccio : pour ses journées nationales, la SNSM a organisé une course de paddle

Ce dimanche 30 juin, la SNSM d’Ajaccio a organisé pour la première fois une course de paddle, sur la plage du Ricantu, dans le cadre de ses journées nationales. Un moyen de donner plus de visibilité à l’association, de récolter des dons et de trouver de nouveaux bénévoles. 

Pour ses journées nationales, ce dimanche 30 juin, la SNSM (société nationale de sauvetage en mer) d’Ajaccio a délaissé ses traditionnelles démonstrations de secours pour une course de paddle sur la plage du Ricantu. La raison est simple : le paddle fait partie des activités nautiques à la mode qui nécessitent de plus en plus l’intervention des bénévoles de la SNSM d’Ajaccio
 


Des interventions qui ont un coût. En quelques années, les dépenses de la station ajaccienne ont doublé, passant de 30 000 euros à 60 000 euros. Un chiffre qui comprend aussi le prix des formations exigées. 



Patrouilleur 


Cet événement a ainsi permis de donner un coup de projecteur sur l’association en perpétuelle recherche de nouveaux bénévoles et de financements. Ces derniers permettraient notamment à la section locale d’acheter un patrouilleur afin de couvrir la zone comprise entre Sagone et Piana. 

 


Avec ses 400 kilomètres de côte à surveiller, la SNSM d’Ajaccio est la station de France la plus importante en linéaire côtier. Elle est financée à hauteur de 80 % par des dons privés, compte une quarantaine de bénévoles et a réalisé une dizaine d’interventions depuis le début de l’année.