Coronavirus en Corse : une journée avec le préfet de région, un des acteurs majeurs de la gestion de crise 

Plusieurs personnalités marquent la gestion de la crise du Coronavirus. Parmi elles le préfet de Corse Franck Robine, arrivé au mois de février. Une équipe de France 3 Corse ViaStella l’a suivi durant une journée. 

Le préfet de Corse, Franck Robine, est un des acteurs majeurs de la gestion de la crise du Coronavirus dans l'île.
Le préfet de Corse, Franck Robine, est un des acteurs majeurs de la gestion de la crise du Coronavirus dans l'île. © Lionel Luciani / FTVIASTELLA
Il est 6 h 30, mercredi 8 avril, lorsque le préfet de Corse, Franck Robine, débute sa journée. Direction le port d’Ajaccio pour participer à un contrôle d’attestation. Car depuis quelques jours, la polémique enfle : y a-t-il des touristes qui voyagent dans l’île malgré les mesures de confinement ? 

 

Ce jour-là, non, sur les deux bateaux accostés, seulement une vingtaine de passagers et tous avaient des raisons valables. « Il y a eu une montée en puissance, il a fallu resserrer les mailles du filet. Maintenant les contrôles sont stricts à l’embarquement, à Toulon et à Marseille, et également au débarquement. L’idée, c’est que l’on puisse refouler, dès les tentatives d’embarquement. Hier soir [mardi] il y a eu un total de cinq personnes qui ont été refoulées à l’embarquement à Toulon », indique le préfet de région. 

 
Il est 6h30, Franck Robine, préfet de Corse débute sa journée sur le port d'Ajaccio avec un contrôle policier.
Il est 6h30, Franck Robine, préfet de Corse débute sa journée sur le port d'Ajaccio avec un contrôle policier. © Lionel Luciani / FTVIASTELLA
 

« On crée des liens »


L’épidémie de Covid-19 inquiète. La situation est inédite, pour tout le monde, à commencer par les services de la préfecture. Au palais Lantivy, les réunions s’enchaînent et dans l’agenda, la crise sanitaire prend le dessus. Toutes les rencontres de la journée sont articulées autour du Coronavirus et de ses répercussions. 

Confinement oblige, les mesures s’étendent jusque dans le bureau du préfet de Corse. Tout se fait à distance, par téléphone ou visioconférence. « On jongle un peu avec les téléphones. Ce n’est pas toujours simple », sourit Franck Robine. 


Le reportage de Lionel Luciani et Franck Rombaldi :
Coronavirus en Corse : une journée avec le préfet, acteur majeur de la gestion de crise


Ses interlocuteurs : ministres, chefs d’entreprises, élus, mais aussi des associations, essentielles en cette période. Ce jour-là, il appelle les petites mains solidaires de Corse et le réseau des FabLab. « Ça crée des liens. Je pense que l’on touche des gens avec qui on n’aurait pas eu de contacts dans la vie normale du travail », estime le préfet.  

 

Contrôles policiers, cellules de crise, réunions avec les partenaires économiques, la mission de préfet, comme d’autres fonctions, prend une tournure exceptionnelle face à une crise sanitaire historique. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société