Le projet d'extension de l'anse de la Catena divise à Bonifacio

Le port de plaisance de Bonifacio pourrait bientôt s’agrandir. Un projet d’extension est en cours d’élaboration. Mais il ne remporte pas les faveurs de tout le monde.

Les premières esquisses du projet. L'extension devrait pouvoir accueillir 70 à 80 places de plus, et des bateaux jusqu'à 25 mètres.
Les premières esquisses du projet. L'extension devrait pouvoir accueillir 70 à 80 places de plus, et des bateaux jusqu'à 25 mètres. © Stéphane Lapera / France 3 Corse ViaStella
Y aura-t-il bientôt des places supplémentaires de mouillage à l’anse de la Catena ? C’est en tout cas ce que prévoit un projet d’extension du port de plaisance de Bonifacio. Ainsi, 70 à 80 places viendraient s’ajouter aux 350 déjà existantes, en plus d’une structure reliée par ponton au port actuel.

« Toutes les structures seront écartées d’un mètre ou deux de la falaise pour minimiser l’impact paysager et gérer les risques par rapport aux phénomènes d’éboulement », affirme Michel Mallaroni, directeur de la capitaine de Bonifacio.

Des constructions qui seraient également pensées pour pouvoir être aisément démantelées : « Si nos enfants se rendent compte qu’on s’est trompés, ils pourront revenir à l’état initial. »
 

 Si nos enfants se rendent compte qu’on s’est trompés, ils pourront revenir à l’état initial 
 

Recettes du port à la hausse


Autre argument en faveur du projet, avancé cette fois par la mairie : les rendements que la ville pourrait tirer de cette extension du port de plaisance, qui lui rapporte déjà la coquette somme d’un million d’euros par an.

Pour le maire, Jean-Charles Orsucci, cet accroissement des recettes du port communal pourrait ensuite être utilisé au profit des actions « scolaire ou associatives » de Bonifacio.


Un discours qui ne convainc pas Vincente Cucchi. Présidente de l’association de défense de l’environnement ABCDE, elle est farouchement opposée au projet. « On aimerait bien que la marchandisation de nos territoires au détriment de nos espaces naturels cesse »
 

 On aimerait bien que la marchandisation de nos territoires au détriment de nos espaces naturels cesse


Pour elle, l’anse de la Catena doit garder son caractère naturel. « Tous les aménagements qui ont été faits [par le passé] dans le port ont dénaturé, banalisé le site, se désole-t-elle. Le port a perdu de son caractère et de son charme méditérranéen pour devenir un port à bateau, un lieu sans charme ».
 

Inauguration prévue en été 2021

 

La mairie de Bonifacio espère inaugurer cette extension d’ici l’été 2021. Le projet a de plus reçu l’aval de la commission nationale des sites. 

Mais les opposants à l'extension n’entendent pas pour autant baisser les armes de sitôt, et prévoient d’explorer tous les recours possibles. Avec toujours un même objectif : préserver leur vision de l’anse de la Catena.
 
Le projet d'extension de l'anse de la Catena divise à Bonifacio
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie mer nature ports