• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gaz naturel en Corse : de Rugy envisage une plateforme sous-marine

© Julien Mattia / Le Pictorium
© Julien Mattia / Le Pictorium

Gilles Simeoni a rencontré le ministre de la transition écologique mercredi à Paris. Il a été question du calendrier de renouvellement des centrales thermique en Corse et de l’arrivée du gaz naturel pour les alimenter. Pour la première fois, une plateforme sous-marine a été évoquée.
 

Par P.S.

Gazoduc ou « plateforme sous-marine » ? Comment la Corse va-t-elle être alimentée en gaz naturel dans les années à venir ? La question n’est pas négligeable : ce gaz devra servira au fonctionnement des centrales électriques de Lucciana et du Vazzio.
Gaz naturel en Corse : de Rugy envisage une plateforme sous-marine
Intervenants - Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse // Dominique Lanfranchi, association "A Sentinella" // Jean-Robert Mignucci, délégué STC Equipe - Anne-Marie Leccia / Stéphane Lapera

Mercredi, Gilles Simeoni, le président de l’exécutif de Corse a rencontré le ministre de la transition écologique François de Rugy qui a fait une proposition inédite : celle d’une plateforme sous-marine, moins coûteuse.

Gilles Simeoni a réagi :

« La transition énergétique elle doit se faire – la communauté scientifique est unanime là-dessus- par le gaz. Dès lors qu’il y a du gaz naturel liquide, il faut l’amener en Corse. Comment l’amène-t-on en Corse ? Normalement par le gazoduc, c’est ce qui avait été acté par la PPE. Aujourd’hui le gouvernement nous dit pour la première fois ‘je souhaiterais qu’une autre solution technique soit envisagée c’est-à-dire un stockage par des structures en béton sur fonds sous-marins à Lucciana et à Ajaccio à la place de la barge de Lucciana et du gazoduc. J’ai dit au ministre que si le gouvernement envisageait cette option il devait le dire officiellement d’une part. Et d’autre part que ça ne pouvait pas conduire à remettre en cause la procédure de dialogue concurrentiel qui est en cours actuellement sur la question du gazoduc. Et surtout, ça ne peut pas remettre en cause le calendrier extrêmement contraint qui doit nous amener vers l’autonomie énergétique. »
Gilles Simeoni répond à la proposition de de Rugy pour l'acheminement du gaz naturel en Corse
Intervenant -Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse Equipe - Frédéric Danesi

L'ancien ministre Nicolas Hulot, au moment de sa démission à la fin août, avait semé le trouble à ce sujet. Il semble que ce trouble perdure sur la faisabilité d'un gazoduc et d'une barge, ainsi que sur les délais. 
 


Le 7 mars 2019, le projet de gazoduc pour alimenter la prochaine centrale électrique du Vazziu semble bien abandonné. Le sénateur de Corse-du-Sud, Jean-Jacques Panunzi a interpellé le gouvernement au Sénat sur cette question et sur la puissance de la centrale. Jacqueline Gourault, la ministre des Territoires confirme qu'un autre projet par des barges est à l'étude.
 
Sénat : Jean-Jacques Panunzi interpelle Jacqueline Gourault sur le projet de Gazoduc en Corse
Intervenants - Jean-Jacques Panunzi, sénateur de Corse-du-Sud // Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

 

Sur le même sujet

Corsica Paddle Trophy - Du 11 au 15 octobre

Les + Lus