• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDEOS - De Cargèse à Erbalunga, les ravages de la tempête Adrian en Corse

30/10/2018 - Le quai des torpilleurs à Ajaccio, au lendemain du passage de la tempête Adrian en Corse. / © Jean-Pierre BELZIT / MAXPPP
30/10/2018 - Le quai des torpilleurs à Ajaccio, au lendemain du passage de la tempête Adrian en Corse. / © Jean-Pierre BELZIT / MAXPPP

Un homme grièvement blessé, des ports ravagés, 2.500 foyers encore privés d'électricité : après le passage de la tempête Adrian sur la Corse, l'île de Beauté faisait le bilan mardi des dégâts provoqués par des rafales à plus de 160 km/h.

Par France 3 Corse ViaStella / GB avec AFP

Un pompier à la retraite de 70 ans a été grièvement blessé lundi soir par un morceau de portail emporté par le vent, en Balagne, dans le nord-ouest de l'île. Victime d'un traumatisme crânien, il a été transféré à Calvi. Son pronostic vital n'était pas engagé.

C'est surtout sur les côtes que les stigmates de la tempête Adrian sont les plus évidents, avec des dizaines de bateaux coulés, culbutés par les vagues dans les ports ou drossés contre les rochers, notamment à Cargèse où les pêcheurs ont été durement touchés, un an après un épisode similaire.
 
Le port de Cargèse sinistré après le passage de la tempête Adrian en Corse
Intervenants - Charles Capodimacci, pêcheur à Cargèse; Marc-André Amodori, régisseur du port; François Garicacci, maire de Cargèse; Equipe - Sylvie Wolinski, Stéphane Agostini.

Le passage d'Adrian a aussi laissé de nombreuses traces le long de la route des Sanguinaires à Ajaccio et dans la cité Impériale elle-même.

Xavier D'Orazio, pêcheur ajaccien, ne peut que constater amèrement les dégâts face au bateau de l'un de ses amis dont la coque a été arrachée: "Nous, on ne peut pas compter sur les assurances. Nos bateaux sont vieux, ils ont vingt ou trente ans, les assurer nous coûte trop cher. C'est donc foutu pour lui".

Les dommages sont nombreux également du côté des restaurateurs installés en bord de mer, et notamment le long de la route des Sanguinaires.

Daniel Mezzacqui, propriétaire avec ses fils du restaurant L'Altru Versu, une table renommée d'Ajaccio, "commence à être découragé": "C'est la quatrième fois en neuf ans que l'on perd tout. Hormis un incendie, à chaque fois c'est à cause des intempéries, on ne sait plus quoi faire".
 
Après le passage de la tempête Adrian sur la Corse, le bilan à Ajaccio
Intervenants - Daniel Mezzacqui, Jean-Jacques Lovichi, Philippe Ciccada, gérants de restaurants; Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio; Equipe - Marie-Françoise Stefani, Morgane Bona.

La préfète de Corse, Josiane Chevalier, a précisé que la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle n'était pas "nécessaire". "Pour la prise en compte des dégâts par les assurances, (...) les dommages causés par les vents violents supérieurs à 100 km/h (sont automatiquement) couverts par les contrats au titre de la garantie +tempêtes, neige et grêle+".

Mais l'information ne satisfait pas les intéressés qui craignent que le plafond d'indemnisation ne soit plus bas.

Des phénomènes de trombes et de tornades ont été également observés, comme à Porto-Vecchio et à Aleria, sur la côte est de l'île où elles ont causé d'importants dégâts matériels. 

La côte orientale n'a pas été épargnée par la violence de cette tempête. Pour la seconde fois, la Haute-Corse avait été placée en alerte rouge.  Là aussi même spectacle de désolation pour les particuliers et les chefs d'entreprise situés sur les communes littorales.
 
A Erbalunga, le port a disparu sous la furie des vagues de la tempête Adrian
Intervenants - Jerry Monmessin, propriétaire de restaurant; Isabelle Tomi, propriétaire d'une maison; Pierre Paul Miniconi, gérant de restaurant; Equipe - Sébastien Bonifay, Marion Fiamma.

Durant la nuit, jusqu'à 25.000 foyers ont été privés d'électricité au plus fort de la tempête et 120 techniciens étaient déployés mardi pour rétablir le courant sur l'ensemble de l'île.

Mardi soir, EDF Corse pronostiquait un rétablissement pour 90% d'entre eux, avant l'arrivée de nouveaux renforts mercredi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : le tri se porte de mieux en mieux

Les + Lus