Grippe aviaire en Corse : des volailles du même lot que celui infecté en Haute-Corse étaient en vente à Ajaccio

Dix-huit volailles (poules, canards, paons) provenant du même lot que celui infecté par la grippe aviaire en Haute-Corse ont été abattues à titre préventif, avant même les résultats d’analyse établissant si ces animaux ont été infectés. Elles étaient vendues à Ajaccio, avec d'autres oiseaux.

Dix-huits volailles (poules, canards et paons) qui provenaient du même lot que celui infecté par la grippe aviaire à Bastia ont été retrouvées dans un magasin d'Ajaccio.
Dix-huits volailles (poules, canards et paons) qui provenaient du même lot que celui infecté par la grippe aviaire à Bastia ont été retrouvées dans un magasin d'Ajaccio. © Emmanuel Claverie /maxppp
Depuis la découverte lundi d’un foyer d'l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de souche H5N8 dans une animalerie de Haute-Corse, les autorités cherchent à savoir d’où provient la contamination et tracent les animaux pour éviter l’apparition de nouveaux foyers de la maladie.

En Corse-du-Sud, les services de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) ont abattu préventivement 18 volailles (poules, canards et paons) qui étaient vendues depuis le 5 novembre dans un magasin Gamm vert d’Ajaccio et provenaient du même lot que celui infecté à Bastia.

Sans attendre les résultats des analyses établissant si les animaux étaient touchés par le virus, les services de l’Etat ont pris des mesures préventives concernant  le magasin Gamm vert d’Ajaccio dès le début de cette semaine :

•    abattage préventif de tous les oiseaux du magasin,

•    traçage des achats d'oiseaux d'ornement et de volailles effectués depuis le 5 novembre. L’unique acheteur d’une partie du lot des 18 volailles a été identifié et les animaux abbatus. En dehors de ce lot, d’autres volatiles ont été vendus dans le magasin depuis le 5 novembre. L’enquête de traçage se poursuit. Les acheteurs sont invités à se manifester sans délai à la DDCSPP pour être conseillés sur la conduite à tenir (tel : 04 95 50 39 40 ou courriel : ddcspp@corse-du-sud.gouv.fr).

La souche présente en Haute-Corse ne présente pas de caractère transmissible à l’homme. La consommation de viande, foie gras et œufs – et plus généralement de tout produit alimentaire – ne présente aucun risque pour l’homme.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie