• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Guy Orsoni mis en examen et écroué pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Guy Orsoni et Anto Simonu Moretti ont été mis en examen et écroués ce jeudi pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, port, transport et recel d’arme et de moto volée.  Les faits se sont produits le 19 octobre à Ajaccio. Deux autres personnes ont été interpellées. 
 

Par P.S.

Guy Orsoni et Anto Simonu Moretti ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, infraction à la législation sur les armes et recel en bande organisée, et tous deux placés en détention provisoire. Les deux hommes étaient présentés cette après-midi à une juge d’instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille en charge du dossier. Devant le magistrat comme en garde à vue, les deux hommes ont gardé le silence.

Les deux hommes avaient été interpelés le 19 octobre dernier Boulevard Madame Mère à Ajaccio, circulant sur un deux-roues volé et transportaient un sac contenant des armes et des cagoules.

Fichés au grand banditisme, Guy Orsoni et Anto Simonu Moretti ont pu être appréhendés car ils étaient suivis depuis plusieurs jours par des policiers, dans le cadre d’une enquête ouverte au printemps dernier. Selon nos informations, ils se trouvaient lors de leur arrestation à proximité du domicile d’un homme identifié comme appartenant à la bande criminelle dite du Petit Bar.


 
Guy Orsoni mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime
Equipe - Kael Serreri ; Corinne Merciardi ; Christophe Gineste.


Autant d’éléments qui orientent les enquêteurs de la police judiciaire vers la piste d’une vengeance sur fond de règlements de comptes dans le milieu du banditisme ajaccien. Deux autres personnes interpelées dans la même affaire à Bastia et suspectées d’avoir dérobé la moto ont elles aussi été transférées à Marseille en vue d’une présentation au magistrat instructeur.

Le 13 septembre dernier à Ajaccio, Guy Orsoni, fils de l'ex-leader nationaliste Alain Orsoni, avait été pris pour cible par deux hommes à moto équipés d’un fusil d’assaut. Il avait pu leur échapper grâce à sa voiture blindée.
Contactés par téléphone, son avocat Me Camille Romani et ceux d’Anto Simonu Moretti, Mes Anna-maria et Paul Sollacaro et Dominique Paolini, n’ont pas souhaité faire de déclaration à ce stade de l’enquête.

Guy Orsoni avait été acquitté en juin 2015 pour assassinat et association de malfaiteurs en vue de commettre un assassinat. Mais il avait été condamné à huit ans de prison pour une association de malfaiteurs en vue de se procurer de faux papiers.
   
En mai 2017, il avait été mis en examen dans une nouvelle affaire et placé en détention provisoire pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime.




 

Sur le même sujet

Avec « La Guerre continue », Jacques Follorou livre de nouvelles révélations sur le banditisme corse 

Les + Lus