Bannière résultats municipales

A Porto-Vecchio, la campagne de second tour est lancée

Jean-Christophe Angelini, ce matin, a donné une conférence de presse qui marque le retour des municipales après une parenthèse de plus de deux mois, liée à la Covid-19 et au confinement. En tête au premier tour, le leader du PNC compte bien faire fructifier son avance.

Jean-Christophe Angelini entouré de ses colistiers de Pà Portivechju
Jean-Christophe Angelini entouré de ses colistiers de Pà Portivechju © Emilie Arraudeau
Don Mathieu Santini, le troisième candidat en lice, n'avait pas vraiment fait durer le suspens. 
Au soir du premier tour, malgré son très honorable score de 15,36 %, l'autre candidat nationaliste avait annoncé qu'il se retirait. 
 
Au soir du premier tour, Georges Mela présidait au dépouillement, sous le regard attentif de Jean-Christophe Angelini
Au soir du premier tour, Georges Mela présidait au dépouillement, sous le regard attentif de Jean-Christophe Angelini © Pierrick Nannini
 

300 voix d'écart au premier tour

L'affrontement se résumera donc à un duel. 
Entre d'un côté Georges Mela, maire sortant et héritier de la tradition de droite de l'extrême-sud (soit, en résumé, la famille Rocca-Serra).
Et de l'autre Jean-Christophe Angelini, opposant historique, figure du nationaliste insulaire, et président de l'ADEC.

Pour ce second tour, c'est Jean-Christophe Angelini qui tire le premier. 
Ce matin, entouré de ses colistiers de Pà Portivechju, il tenait une conférence de presse à Porto-Vecchio. 
 
Au premier tour, le leader du PNC a réalisé un score qui lui permet de croire en ses chances d'empêcher Georges Mela d'entamer un troisième mandat, et de prendre, enfin, la mairie. 
Il a viré en tête, avec 44,39 % des voix. 
 
Jean-Christophe Angelini glissait son bulletin dans l'urne, le 15 mars dernier, devant la presse
Jean-Christophe Angelini glissait son bulletin dans l'urne, le 15 mars dernier, devant la presse © Marc-Antoine Renucci
 

Pas de consignes de vote de la part de Don Mathieu Santini

Sans surprise, Jean-Christophe Angelini, ce matin, a renouvelé sa main tendue aux électeurs de Don Mathieu Santini, qui pourraient faire la différence. 
Mais ce dernier a clairement fait savoir qu'il ne donnerait aucune consigne de vote. 

A notre micro, le soir du 15 mars, il déclarait :
"Dans la mesure où je suis responsable de liste, et que j'ai dit pendant la campagne qu'on proposait autre chose, un nouveau projet, une alternative aux deux autres candidats, je ne peux pas aujourd'hui prendre en otage les gens qui m'ont fait confiance."
 
Les sourires des deux candidats nationalistes, avant le premier tour, sur notre plateau, ne laissent en rien présager d'une report de voix massif des 900 électrices et électeurs de Don Mathieu Santini
Les sourires des deux candidats nationalistes, avant le premier tour, sur notre plateau, ne laissent en rien présager d'une report de voix massif des 900 électrices et électeurs de Don Mathieu Santini © Viastella

Mais Jean-Christophe Angelini espère que leur sensibilité nationaliste conduira ses derniers à reporter leur vote sur son nom, et il veut croire à "une adhésion à un projet extraordinairement convergent". 

Il a résumé le choix devant lequel se trouveront les électrices et les électeurs de Porto-Vecchio par une formule qui vaut slogan de campagne. 
Il a affirmé que cette lors de l'échéance du 28 juin, ce qui leur était proposé, c'était "le choix entre un statu quo mortifère et un saut qualitatif, une marche vers l'avenir". 
 

Le premier tour, une prime au prétendant ?

Georges Mela, lui, a engrangé 39,97 % des suffrages en mars dernier. 
Et ce score, selon lui, n'a rien d'inquiétant. 
 
Georges Mela, à 'entrée d'un bureau de vote, le 15 mars dernier
Georges Mela, à 'entrée d'un bureau de vote, le 15 mars dernier © Pierrick Nannini

Il n'y a pas eu, lors de ce premier tour, une prime au sortant, mais bien plutôt une prime au prétendant. 
L'abstention avait été de 43,4 %.

Le maire, il y a quelques jours, nous confiait que la mobilisation avait été bien plus forte du côté de son adversaire, et avait assuré que ce ne serait pas le cas au second tour....




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter