• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Assassinat de Christian Leoni : un militant nationaliste placé en garde à vue

Palais de justice de Paris (Archives). / © FTViastella
Palais de justice de Paris (Archives). / © FTViastella

Un militant nationaliste a été interpellé ce lundi matin en Haute-Corse. Il a été placé en garde à vue à Bastia dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Christian Leoni en octobre 2011.

Par France 3 Corse ViaStella

Cette interpellation a été effectuée sur commission rogatoire du juge anti-terroriste du parquet de Paris dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Christian Leoni. Ce dernier a été assassiné à Moriani Plage le 28 octobre 2011.

Christian Leoni était âgé de 49 ans. Il était chef d'entreprise et possédait un restaurant à Moriani. Depuis plusieurs années, il était présenté par les autorités judiciaires comme "un membre de la bande de la Brise de mer". Il était également un ami proche de Francis Guazzelli, assassiné en Castagniccia en novembre 2009.


Revendiqué par le FLNC


Un mois plus tard, cet assassinat était revendiqué par le FLNC dans un communiqué authentifié. "Vendredi 28 octobre, un de nos commandos, lancé à sa recherche dans la région de Moriani, a procédé à l'élimination physique de Christian Leoni, responsable du groupe mafieux, auteur de l'assassinat de notre militant Philippe Paoli", écrivait le FLNC dans ce communiqué. Charles Philippe Paoli, 42 ans, avait été tué par balles le 28 juin 2011 alors qu'il circulait en scooter à Folelli, dans la plaine orientale.

En avril 2014, Cédric Courbey, militant nationaliste a été mis en examen par le juge Gilbert Thiel dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Christian Leoni à Moriani le 28 octobre 2011. Des traces d'ADN auraient été retrouvées par les enquêteurs sur le lieu du meurtre de Christian Leoni. Cédric Courbey nie les faits et se dit étranger à cette affaire.


Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus