Législatives 2024 : les résultats du 1er tour dans la deuxième circonscription de Haute-Corse

Le premier tour des élections législatives anticipées s'est tenu ce dimanche 30 juin. Découvrez les résultats obtenus par les candidats dans la deuxième circonscription de Haute-Corse.

Qui sera le député élu dans la deuxième circonscription de Haute-Corse ? 67.903 électeurs - selon les chiffres préfectoraux - étaient convoqués dans les bureaux de vote pour le premier tour des élections législatives, ce dimanche 30 juin.

Sept candidats étaient en lice dans cette circonscription. Et c'est finalement une triangulaire - la première depuis 2012 - qui prendra place au second tour, le 7 juillet prochain. Elle verra s'opposer François-Xavier Ceccoli, candidat divers droite et sans étiquette qui sort en tête de ce premier tour, avec 34,05 % des suffrages ; au député sortant Jean-Félix Acquaviva, en deuxième position avec 28,63 % ; et enfin Sylvie Jouart, candidate RN qui remporte 25,42 %.

Retrouvez les résultats de l'ensemble des candidats.

♦ François-Xavier Ceccoli (Divers droite) : 34,05 %

Jean-Félix Acquaviva (Femu a Corsica) : 28,63 %

♦ Sylvie Jouart-Fernandez (Rassemblement national) : 25,42 %

♦ Hélène Sanchez (Nouveau Front populaire (EELV)) : 6,02 %

Antoine Carli (Core in Fronte) : 5,13 %

♦ Viviane Rongione (Lutte ouvrière) : 0,63 %

 Marie-Louise Mariani (Souverainistes) :  0,11 %

Pour rappel, en 2022, Jean-Félix Acquaviva - le député sortant - était arrivé en tête au premier tour, avec 33,46 % des suffrages exprimés, soit 10.670 voix. En seconde position, François-Xavier Ceccoli, qui avait obtenu 29,06 % (9.267 voix). Au total, sur les 67.934 électeurs inscrits, 32.741 s'étaient déplacés pour voter, amenant le taux de participation à 48,20 %.

Jean-Félix Acquaviva avait été élu sur le fil au second tour avec 50,23 % des suffrages exprimés (16.777 voix, soit seulement 156 de plus que son adversaire). 35.090 électeurs inscrits avaient voté, soit 51,66 % de participation.

À quoi servent les élections législatives ?

Les élections législatives visent à élire les députés qui siègent à l’Assemblée nationale. Ils sont élus au suffrage universel direct par les électeurs français inscrits sur les listes électorales.

Habituellement, l’élection des députés est organisée juste après l’élection présidentielle. Mais dès lors qu'une dissolution de l'Assemblée nationale est prononcée - comme c'est le cas cette année -, le ministère de l'Intérieur, avec le concours des mairies de France, doit organiser des élections anticipées dans les 20 et 40 jours suivant l’annonce.

À l'origine, les prochaines législatives ne devaient avoir lieu qu'en 2027, après la prochaine élection présidentielle. Mais la dissolution de dimanche 9 juin a mis fin de manière anticipée au mandat de l'ensemble des 577 Députés.

Comment fonctionne le scrutin ?

Les élections législatives se tiennent dans les 577 circonscriptions de France (dont 11 à l’étranger). Un nombre qui n'a pas changé depuis 1988. La Corse en compte quatre : deux en Corse-du-Sud, et deux en Haute-Corse.

Dans ces élections, pas de liste, mais un mode de scrutin est uninominal majoritaire - c'est-à-dire qui porte un seul nom, et vise donc à l'élection d'une unique personne - à deux tours.

Pour être élu dès le premier tour, un candidat doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés, soit plus de 50%, et un nombre de voix égal à 25% des électeurs inscrits dans la circonscription. Dans le cas contraire, un second tour est organisé. Sont automatiquement qualifiés les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de voix.

Ceux qui ont obtenu un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre d'électeurs inscrits peuvent également se maintenir. Pour la deuxième circonscription de Haute-Corse, la barre est ainsi fixée à 8.488 voix. Ainsi, contrairement à l'élection présidentielle, des triangulaires - avec trois candidats qualifiés au second tour - voire même en cas de forte participation, des quadrangulaires - quatre candidats qualifiés - peuvent survenir. 

La majorité relative est suffisante pour le second tour : le candidat qui reçoit le plus de suffrages l'emporte. En cas d'égalité parfaite, c'est le plus âgé des candidats qui est élu. Pour chaque parti, l'objectif est d’obtenir la majorité absolue au sein de l'hémicycle du Palais Bourbon, soit 289 élus. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité