• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La cave coopérative Union des vignerons de l’île de beauté souffle sa soixantième bougie

Focus sur la cave coopérative des vignerons de l’île de Beauté. Forte de 40 exploitants, elle fête ses 60 ans cette année.

Par France 3 Corse ViaStella

François Franceschi est vice-président de la cave coopérative Union des vignerons de l’île de beauté (Uvib) à Aleria. Président de la fédération des coopératives agricoles de Corse, il connaît bien les raisons qui ont mené à la création de cette cave en 1958. « Pour ne plus être à la merci du négoce qui venait acheter le vin ou le raison chez les différents producteurs. Être maître de son destin », indique-t-il.

La cave produit 100 000 hectolitres par an à partir des 1 650 hectares de vignobles de ses coopérateurs. En tout, elle regroupe 40 exploitants qui y trouvent plusieurs avantages. « On travaille moins quand on s’occupe de notre vignoble et tout ce qui est raisin, vin, mise en bouteille tout est géré par la coopérative », explique Sylvain Durastanti, viticulteur coopérateur.



Un homme, une voix


Autre avantage : la solidarité entre les viticulteurs. En cas de coup dur pour un exploitant, la coopérative peut choisir de l’aider. Une décision votée en conseil d’administration, petit ou grand chacun a le même pouvoir de décision. C’est un homme, une voix.

Pour le nouveau directeur commercial de la cave qui a fait carrière dans des multinationales, c’est enthousiasmant. « Je trouve que ça a une force pas possible de dire : ‘Nous on fait un bon vin. Nous travaillons ensemble.’ Et pas dire tout seul : ‘Je commercialise, je fais.’ Moi c’est comme ça que j’essaye de le vendre, la coop c’est avant tout un nous. C’est une équipe, c’est un état d’esprit, c’est un groupe. Ca peut être un petit vigneron, comme un plus grand vigneron mais il est venu dans la coop pour mettre tout ce que lui il avait au service du nous », estime Frédéric Germain.

Mutualiser les moyens c’est augmenter les volumes produits et donc optimiser les coûts en regroupant par exemple les achats de fournitures. Cela permet aussi d’investir dans du matériel cher comme des chaîne d’embouteillage. 60 salariés sont embauchés en CDI. L’usine fêtera ses 60 ans cette année.


Sur le même sujet

Dans le secret de fabrication du cédrat confit corse

Les + Lus