Quatre mois après son installation, l'unique médecin de Centuri est déjà reparti

A peine arrivé, déjà parti : Centuri perd son médecin
David Brugioni, maire de Centuri - France 3 Corse ViaStella - Maïa Graziani, Julie Roeser

Le médecin qui s'était installé à Centuri cet automne vient juste de fermer son cabinet, à peine quatre mois après son arrivée. Pour le maire et les habitants, c'est l'incompréhension.

Par France 3 Corse ViaStella

C’est un départ en catimini mais qui ne sera pas resté longtemps inaperçu. Le cabinet du Dr Eric Coujard, le nouveau médecin de Centuri, est fermé depuis ce mardi.

Une cessation d’activité sans préavis qui surprend les 213 habitants de cette petite commune de Haute-Corse. Il faut dire que le médecin n’était en poste que depuis 5 mois. Pour lutter contre la désertification médicale dans le Cap-Corse et pour attirer un nouveau praticien, la mairie et le conseil départemental avaient vu grand : un cabinet médical flambant neuf, et des locaux à disposition gratuitement.
Tout avait été fait pour encourager le médecin à s’installer définitivement.

La commune avait même fêté la trouvaille de cette perle rare le 8 octobre dernier, en compagnie de l’intéressé qui se montrait alors enthousiaste.



Mais ce lundi matin c’est par un simple e-mail que le maire a appris le départ imminent de son docteur.

Je ne cache pas qu’on est un peu déçu, surtout que c’est très rapide, ça fait que quatre mois que le médecin s’est installé...

David Brugnioni, maire de Centuri

Pour le moment, aucune explication n’a été donnée à ce départ. Si le médecin semblait faire l’unanimité chez les Centurais, certains avaient déjà perçu quelques réserves dans ses paroles.

Il était un peu indécis sur le fait de rester ou pas.. Ça c’était un peu gênant.

Une habitante de Centuri

Une quinzaine d’habitants de la commune et des alentours se réunissaient ce mercredi après-midi pour envisager une solution. Le maire, quant à lui est déjà en train de prospecter et souhaiterait cette fois accueillir un jeune praticien fraîchement sorti de ses études.

Les Centurais devront en attendant consulter chez l’un des deux autres médecins du Cap Corse, à plusieurs kilomètres de route.

Sur le même sujet

Les + Lus