Corse : sept lycées partiellement bloqués contre la mise en examen de deux mineurs 

Ce jeudi 7 novembre, sept lycées corses sont partiellement bloqués par des élèves. / © Maia Graziani / FTVIASTELLA
Ce jeudi 7 novembre, sept lycées corses sont partiellement bloqués par des élèves. / © Maia Graziani / FTVIASTELLA

Ce jeudi 7 novembre, sept lycées corses sont partiellement bloqués par des élèves. Des actions en réaction à la mise en examen de deux mineurs affiliés au parti politique Ghjuventu Libera. Ces derniers ont été arrêtés le 30 août à Lupino alors qu’ils s’apprêtaient à taguer sur un mur. 

Par A.A / France 3 Corse ViaStella

Sept lycées partiellement bloqués en Corse ce jeudi 7 novembre. Ces actions concernent deux établissements bastiais (Fango et Montesoro), quatre établissements ajacciens (Laëtitia, Fesch et deux lycées professionnels) et un établissement en Balagne.
 
Selon le proviseur des lycées Scamaroni et Vincensini de Bastia, malgré le barrage filtrant, de nombreux élèves ne se sont pas présentés en cours ce jeudi. / © Maia Graziani / FTVIASTELLA
Selon le proviseur des lycées Scamaroni et Vincensini de Bastia, malgré le barrage filtrant, de nombreux élèves ne se sont pas présentés en cours ce jeudi. / © Maia Graziani / FTVIASTELLA


Ghjuventu Libera


Les lycéens protestataires distribuent des tracts, mais laissent passer les élèves souhaitant suivre les cours. Selon le rectorat, tout se passe dans le calme pour le moment. 
 
La grille du lycée Laetitia, à Ajaccio, est partiellement bloquée par des poubelles. / © FTVIASTELLA
La grille du lycée Laetitia, à Ajaccio, est partiellement bloquée par des poubelles. / © FTVIASTELLA


Ces blocages font suite à la mise en examen de deux mineurs membres du parti politique Ghjuventu Libera, représentant la jeunesse affiliée à Corsica Libera . Les deux adolescents ont été arrêtés le 30 août dernier à Lupino alors qu’ils s’apprêtaient à taguer un mur. Les lycéens protestataires se disent aussi mobilisés en soutien aux agriculteurs mobilisés autour de la politique agricole commune. 

Ils appellent les élèves à bloquer les différents établissements jusqu'à samedi et à se rendre à la manifestation organisée par les syndicats agricoles, samedi, à Ajaccio. 
 

Le tract

« CHJAMA À A MUBILIZAZIONE ! 

Les jours qui viennent de s'écouler auront été chargés en matière de répression et de mobilisations. 

Les agriculteurs et notre mouvement auront été les principales cibles de cette répression et les initiateurs de mobilisations en réponse à celle ci.

En effet, nous sommes mobilisés depuis plus d'une semaine en soutien à nos deux militants mais aussi en soutien à ceux qui chaque jour, se lèvent pour travailler la terre sur laquelle nous vivons, ceux qui chaque jour par leur labeur et leur savoir faire permettent à un pan de notre culture et de notre économie de survivre. 

Ceux là même à qui l'on veut aujourd'hui imposer des contrôles abusifs sans prendre en compte les spécificités de l'agriculture Corse, ces hommes et ces femmes que l'on condamne si rien ne change à la précarité et au désespoir.

Face à ce désespoir les agriculteurs ont décidé de se mobiliser, ce qui a valut à deux d'entre eux d'être placés en garde à vue la semaine dernière et à Jean André Flori d'être condamné et incarcéré à Borgu.

Nous tenons à rappeler notre soutien à Jean André Flori ainsi qu'à sa famille, et exigeons sa libération immédiate.

Considérant la situation actuelle et les faits exposés ci dessus, Ghjuventù Libera prend ce soir la décision d'appeler la jeunesse Corse à la mobilisation.

L'état bloque la situation, nous bloquerons nous aussi.

Nous appelons donc l'ensemble de nos militants et plus largement l'ensemble des lycéens et étudiants de Corse à bloquer leurs établissements scolaires dès demain et jusqu'à samedi.

Nous appelons également l'ensemble de la jeunesse Corse à se rendre ce samedi à Aiacciu à la manifestation organisée par les syndicats agricoles à laquelle notre mouvement répondra présent.

MUBILIZAZIONE GENERALE !
BASTA À A RIPRESSIONE ! »

 

Sur le même sujet

Les + Lus