• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Deux maires de Haute-Corse récompensés par Anticor pour leur éthique

L’association Anticor a récompensé vendredi David Brugioni, maire de Centuri et Severin Medori, maire Linguizzetta pour « leur courage dans la défense d’une culture de la probité, de la légalité et de l’intégrité dans leurs communes ». / © Anticor
L’association Anticor a récompensé vendredi David Brugioni, maire de Centuri et Severin Medori, maire Linguizzetta pour « leur courage dans la défense d’une culture de la probité, de la légalité et de l’intégrité dans leurs communes ». / © Anticor

L’association Anticor a récompensé vendredi David Brugioni, maire de Centuri et Severin Medori, maire Linguizzetta pour « leur courage dans la défense d’une culture de la probité, de la légalité et de l’intégrité dans leurs communes ».
 

Par P.S.

L’association Anticor a remis vendredi ses prix éthiques pour récompenser des comportements vertueux. Généralement, ce sont des journalistes, lanceurs d’alertes, citoyens ou élus qui sont récompensés. Cette année, deux maires de Corse ont reçu ce prix.

David Brugioni, maire de Centuri, et Séverin Medori, maire de Linguizzetta, ont été  récompensés par Anticor « pour leur courage dans la défense d’une culture de la probité, de la légalité et de l’intégrité dans leurs communes. Ils ouvrent la voie à une reconquête démocratique et citoyenne et constituent un exemple tant pour la Corse que pour la métropole », écrit l’association.

«  Je suis très ému de recevoir ce prix. On a tiré sur ma maison familiale parce que j’ai voulu dénoncer la corruption et le manque de transparence », a notamment déclaré David Brugioni.

« Avec David, on a la même sentiment : on est heureux de recevoir ce prix éthique. Mais on se dit qu’on n’avait pas d’autres choix que de vouloir résister. Nous représentons le peuple en faisant front, a déclaré Séverin Medori Je pense que la démocratie est le seul bien qu’ont ceux qui n’ont rien ».

En 2014, Séverin Médori avait retrouvé à huit reprises ses vaches tuées d’une balle dans la tête et avait fait l’objet d’autres menaces. Il avait décidé de porter plainte.

David Brugioni, maire de Centuri, a accusé l'ancienne municipalité d'opérations illégales sur des marchés publics. En août dernier, il a tenu une conférence de presse sur le climat délétère qui règne dans sa commune. Depuis son élection en mars 2014, David Brugioni a déposé une cinquantaine de plaintes.


 

Sur le même sujet

Précarité : réunion entre la préfète de Corse et les associations

Les + Lus