Ghisonaccia : la récolte des clémentines suspendue aux gilets jaunes

Publié le Mis à jour le
Écrit par EA, GB / France 3 Corse ViaStella

Conséquence inattendue du mouvement des "gilets jaunes", la récolte de clémentines est à l'arrêt en Plaine orientale. A Cavaillon (Vaucluse), des camions avec 700 tonnes de clémentines corses sont bloqués.

Depuis samedi sur la Plaine orientale de la Corse, toute la filière de la production de clémentines est à l'arrêt.

Par anticipation sur le mouvement de grogne des gilets jaunes, les producteurs de la Plaine orientale avaient conditionné 700 tonnes de marchandises pour les envoyer vers des entrepôts près de Cavaillon.

De là, les clémentines auraient dû être réparties vers des distributeurs. Mais la manifestation de samedi a bloqué les camions. Et la marchandise est désormais perdue.
Ghisonaccia : la récolte des clémentines suspendue aux gilets jaunes
 

Des centaines de tonnes de clémentines perdues

C'est la haute saison de la clémentine en Corse. 30.000 tonnes de fruits ont été récoltés cette semaine.

Le secteur emploie une main d'œuvre saisonnière, 1.200 à 1.400 saisonniers, sous contrat pour deux mois. Et pour l'heure, c'est donc le chômage technique pour tous les salariés.

La perte financière est importante selon Pierre-Simon Fazi, président de l'AOP clémentine corse. Toutes les commandes de la semaine ont été annulées, soit l'équivalent de 25 semi-remorques par jour, soit 600 tonnes de clémentines non livrées et perdues.

Car derrière, les enseignes de grande distribution annulent leurs commandes. Le cahier des charges de l'IGP/AOP oblige les producteurs à livrer leurs clémentines dans les 72 heures après conditionnement.