Divagation : le maire de Poggio-Mezzana menace de prendre un arrêté d’abattage

Poggio Mezzana souhaite mettre fin à la divagation animale
Intervenants : Stéphane Giovacchini, éleveur de bovins, Maurice Chiaramonti, maire de Poggio Mezzana. - France 3 Corse ViaStella - Florence Antomarchi/Sarah Ben Cherifa

Le village de Poggio-Mezzana en Haute-Corse subit les dégâts d’animaux divagants, malgré des tentatives de conciliation avec les éleveurs voisins. Pour son maire, Maurice Chiaramonti, trop c’est trop. Il menace de prendre un arrêté d'abattage.

Par France 3 Corse ViaStella

Six mois. C’est le temps que le maire de Poggio-Mezzana se laisse pour voir si la situation peut encore changer. Depuis des années, Maurice Chiaramonti explique avoir tenté de discuter avec les éleveurs, en vain.

"Le problème ne peut se régler que par le foncier! Mais ça fait 18 ans que j'entends ça", raconte-t-il exaspéré. "C'est fini, je n'y crois plus, donc aux grands maux les grands remèdes, et je suis vraiment désolé d'en arriver à cela, la bête n'y est pour rien...". 

04/08/16 - De nombreuses barrières ont été plantées pour contenir la divagation animale, commune de Poggio Mezzana (Haute-Corse). / © S.BEN CHERIFA / FTVIASTELLA
04/08/16 - De nombreuses barrières ont été plantées pour contenir la divagation animale, commune de Poggio Mezzana (Haute-Corse). / © S.BEN CHERIFA / FTVIASTELLA

Des barbelés autour des maisons

Faute de solutions, le village vit désormais entouré de barrières et de barbelés. Les habitants protègent leurs jardins et leurs terrains. Jusqu'à électrifier leurs clôtures… A certains endroits, le passage des bêtes laissent des traces d’éboulement bien visibles : murs de pierre effondrés, éboulis au bord des routes...

Si rien ne change, le maire de Poggio-Mezzana indique vouloir prendre un arrêté d'abattage pour la fin de l'année.

Sur le même sujet

Les + Lus