• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Catastrophe de Furiani : une journée d’hommage organisée le 5 mai à Bastia

Archives - Une journée d’hommage a été organisée à Bastia le 5 mai 2018 par le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani. / © Anne-Marie Leccia/FTVIASTELLA
Archives - Une journée d’hommage a été organisée à Bastia le 5 mai 2018 par le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani. / © Anne-Marie Leccia/FTVIASTELLA

Une journée d’hommage sera organisée à Bastia le 5 mai prochain par le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani. Elle sera marquée par des témoignages de blessés ou de personnes ayant perdu des proches dans des accidents en lien avec le football.

Par A.A/France 3 Corse ViaStella

Depuis 26 ans, le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani se bat pour que le 5 mai 1992 ne soit jamais oublié. Ainsi, « conformément à l’accord conclu en juillet 2015 entre le collectif, le ministère chargé des Sports et de la Fédération Française de Football, aucune rencontre de compétitions nationales ne se déroulera » à cette date, indique le groupe dans un communiqué.

Une journée qui sera également consacrée à différentes actions commémoratives. Cette année, elles prendront notamment la forme de débats, dans la salle des délibérations de la Collectivité de Corse à Bastia, lors desquels la parole sera donnée aux victimes de catastrophes en liens avec le football en présence, notamment, de la ministre des Sports Laura Flessel.



Dérives du sport


Trois personnes prendront la parole. Karine Grimaldi, blessée lors de la catastrophe de Furiani et qui y a perdu sa sœur, expliquera sa vie après l’accident. Lauranne témoignera du drame du Heysel survenu le 29 mai 1985. Lors d’un match, une grille de séparation et un muret du stade Roi Baudouin, en Belgique, se sont effondrés sous le poids des supporters faisant 39 morts. Rosario livrera son témoignage de la tragédie de Superga du 24 mai 1949, crash aérien qui a décimé l’équipe du Grande Torino.

Le 5 mai représente aussi une date de sensibilisation aux yeux du collectif des victimes de la catastrophe de Furiani. Il organise un tournoi de football pour les enfants. L’occasion d’attirer l’attention des plus jeunes sur les dérives de la discipline et du sport en général.

Le 5 mai 1992, lors de la demi-finale de la coupe de France qui opposait alors l’Olympique de Marseille au Sporting Club de Bastia, une partie d’une tribune provisoire du stade de Furiani s’effondre avant le coup d’envoi de la rencontre. L’accident a fait 19 morts et 2 357 blessés.


Sur le même sujet

Eccica-Suarella : « U Nidu », la nouvelle structure d’accueil pour les tout petits

Les + Lus