Une cinquantaine d'agriculteurs à l'office hydraulique de Corse pour faire le point sur la ressource en eau

Ils sont une cinquantaine d'agriculteurs - agrumiculteurs ou encore éleveurs -, à avoir fait le déplacement devant l'Office d'équipement hydraulique de Corse, ce mardi matin. Au centre des inquiétudes : les ressources disponibles en eau, à l'approche de la saison estivale.

Quelles sont les ressources disponibles en eau sur l'île à l'approche de la saison estivale ? Ils sont une cinquantaine d'agriculteurs, parmi lesquels une majorité d'agrumiculteurs, mais également des éleveurs, tous syndicats confondus, à avoir répondu à l'appel au rassemblement devant l'Office hydraulique, ce mardi 9 avril.

Des professionnels venus avec un objectif : s'entretenir avec le président de l'office, Gilles Giovannangeli, pour lui poser plusieurs questions. À savoir : les projets et études actuellement travaillés par l'OEHC, leur calendrier de réalisation, les solutions proposées à court, moyen et long terme par l'office face au développement de l'agriculture insulaire, et enfin la place de l'eau dans les politiques publiques menées par la Collectivité de Corse. 

Retrouvez l'entretien d'Ange Maestrini, réalisé par Jean-André Marchiani :

durée de la vidéo : 00h02mn28s
Entretien avec Ange Maestrini, producteur d'agrumes à Antisanti ©Jean-André Marchiani, Christian Giugliano

Parmi les sources d'inquiétudes, notamment, la question du barrage d'Alesani, dont le taux de remplissage n'est en ce moment que d'environ 30%. Une vraie problématique, pour ce barrage qui représente le navire amiral pour l'eau en plaine orientale, avec une capacité totale de 11 millions de mètres cubes.

Des efforts réalisés, et d'autres encore à accomplir

Arrivés aux environ de 9h, les agriculteurs ont été reçus peu après 10h au sein de l'office hydraulique par Gilles Giovannangeli. Aucune délégation n'a été choisie pour les représenter : ce sont finalement l'ensemble des professionnels présents qui ont été conviés pour ce rendez-vous, en présence, également, du directeur de l'Oehc.

Les discussions ont duré plus de 2h30, et les agriculteurs sont ressortis dans l'ensemble plutôt rassurés par les réponses qui leur ont été rapportées. "L'office nous a présenté le plan sur plusieurs années, les projets qui ont été réalisés et qui sont encore en cours, détaille Christophe Fouilleron, agrumiculteur à Aghione. On voit bien qu'un effort est réalisé depuis plusieurs années, avec le programme Acqua Nostra sur la région Corse pour fournir de l'eau brute aux agriculteurs."

Pour cet agrumiculteur, l'important est désormais de plus "anticiper". "Nous [les agriculteurs, ndlr] faisons un travail pour économiser de l'eau. Nous utilisons des sondes, nous faisons attention à notre consommation. Mais il y a encore du travail à accomplir." Des points sur lesquels les agriculteurs devront avancer "main dans la main" avec l'Odarc et l'Oehc, estime-t-il.

À court terme, pour cet été, "les craintes sont évidentes, admet Christophe Fouilleron. Nous avons une année exceptionnelle en terme de pluviométrie avec un déficit historique. L'eau, on ne peut pas la fabriquer, alors on va croiser les doigts qu'il pleuve en mai ou en juin. Mais incontestablement, cette année, nous allons être en tension."

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité