Vols d'huiles essentielles : Jacques Mariani et Aurélie Merlini relaxés

Publié le
Écrit par A.A.

Ce mercredi 19 janvier, la cour d'appel de Bastia a relaxé Jacques Mariani et Aurélie Merlini. Les deux prévenus comparaissaient pour tentative d'escroquerie sur la revente d'huiles essentielles au préjudice de l'Occitane en Provence.

La cour d'appel de Bastia a suivi les réquisitions du procureur général. Ce mercredi 19 janvier, elle a relaxé Jacques Mariani, présenté comme une figure du banditisme insulaire, et Aurélie Merlini.

Les deux prévenus comparaissaient pour vol, recel de vol et tentative d'escroquerie sur la revente d'huiles essentielles au préjudice de la société l’Occitane en Provence.

Jacques Mariani reste en prison

Dans cette affaire, Jacques Mariani et Aurélie Merlini étaient suspectés, aux côtés de trois autres personnes dont deux ont été condamnés à des peines de 10 et 18 mois d'emprisonnement, d’avoir dérobé 75 kilos d’huiles essentielles d’immortelle occasionnant 300.000 euros de pertes à la société de cosmétiques.

Pour autant, le quinquagénaire, présenté comme l'héritier du gang de la Brise de mer reste derrière les barreaux. En décembre dernier, Jacques Mariani, qui a déjà passé 35 ans années de sa vie en prison, a été condamné à six ans d'emprisonnement par le tribunal correctionnel de Marseille pour extorsion de fonds.