France 3 en immersion avec les “Femmes en jaune”, de la révolte à la solidarité

Les femmes en jaune ont pris une grosse part au mouvement Gilets jaunes / © Des manifestantes au sein du cortège des gilets jaunes, le 17 novembre 2018 à Marseille.
APphoto/ClaudeParis
Les femmes en jaune ont pris une grosse part au mouvement Gilets jaunes / © Des manifestantes au sein du cortège des gilets jaunes, le 17 novembre 2018 à Marseille. APphoto/ClaudeParis

Combattantes et solidaires, les femmes qui ont enfilé le gilet jaune continuent de donner de la voix et de leur temps.
Un an après les premiers mouvements de colère, elle dénoncent toujours leurs difficultés d'existence quotidiennes, dans les manifestations comme  sur les ronds points.

Par Timothy Mirthil


Jusqu'à ce jour, la présence des femmes dans le mouvement des Gilets jaunes a été faiblement commentée par les médias. Leurs revendications, axées sur l'amélioration de leur niveau de vie et la dénonciation de la baisse du pouvoir d'achat témoignent d'une situation particulière. Très touchées par la précarité économique et les inégalités salariales, les femmes sont descendues dans la rue pour faire entendre une parole libre et forte.


Parmi les leaders des Gilets jaunes comme parmi les anonymes, les femmes sont majoritaires. Dès le mois de mai 2018, Pricillia Ludowsky lançait la pétition s'opposant à la taxe carbone qui mis le feu aux poudres. Au début du mois de novembre, c'est Jacline Mouraud, via une vidéo facebook aux 5 millions de vues, qui fustigeait les taxes en s'adressant directement au président Macron. Plusieurs figures féminines ont ainsi émergé et obtenu une grande visibilité dans les médias. 

Au delà de ces visages médiatisés, sur le terrain, sur les ronds points ou au sein des cortèges de manifestants, les femmes anonymes furent aussi très présentes, y apportant leur propre touche et leur propre style. 
Priscillia Ludosky, lors de "l'acte 5" des "gilets jaunes", le samedi 15 décembre 2018 à Paris. / © LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP
Priscillia Ludosky, lors de "l'acte 5" des "gilets jaunes", le samedi 15 décembre 2018 à Paris. / © LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP
Dès le 6 janvier 2019, des centaines de femmes "Gilets jaunes" se sont rassemblées dans plusieurs villes, souhaitant donner une image pacifique du mouvement alors que la mobilisation nationale était marquée par de nouvelles violences.
A Paris, bonnet phrygien sur la tête, ballon jaune à la main, des femmes ont chanté "la Marseillaise" sur les marches de l'Opéra. Elles ont encerclé la place, perturbant la circulation, avant de manifester dans les rues de la capitale.
 
A Toulouse, environ 300 femmes " Gilets jaunes" ont manifesté dans le calme, derrière une grande banderole noire sur laquelle on pouvait lire: "Précarisées, discriminées, révoltées, Femmes en première ligne". "
A Caen, des centaines de femmes souvent accompagnées de leurs enfants sont parties de la place de la mairie pour défiler dans les rues aux cris de "Les femmes avec nous", "CRS avant de gazer, accouchez". 
En Saône-et-Loire, à Montceau-les-Mines, une centaine de femmes "Gilets jaunes" a aussi défilé . Parmi les manifestantes, une jeune femme poussait une poussette avec l'inscription : "Je suis une fille et je ne veux pas d'enfant dans ce monde-là." Les manifestations de femmes Gilets jaunes se sont ainsi multipliées tous les week-ends.


"Femmes en jaune"

Un an après novembre 2018 qui a marqué l’histoire sociale et politique de notre pays, France 3 dresse le portrait de ces femmes qui ont décidé de descendre dans les rues pour dénoncer leurs difficultés quotidiennes. 
Les antennes régionales de France 3 et France Ô donnent la parole à ces femmes présentes dans le mouvement des gilets jaunes qui, près de chez vous, se sont rassemblées pour manifester leurs colères... Une série de documentaires diffusée lundi 4 novembre à 22.45.


Une collection documentaire de Anne Gintzburger, Anouk Burel et Claire Perdrix
Une production Chasseur d'étoiles, avec la participation de France Télévisions
 
Découvez la bande annonce de la collecion "Femmes en jaune" 
 


-Des femmes en colères
Sur France 3 Bourgogne Franche-Comté, Auvergne Rhône-Alpes  
-Lundi 4 novembre à 22.45-
Un documentaire réalisé par Anne Gintzburger

Pour  Sabrina, Lydie, Marie et leurs camarades, la résistance s’est écrite sur un rond-point. Toutes ensemble les femmes Gilets jaunes se dressent pour défendre l’avenir de leurs enfants et faire entendre la voix de toutes les familles précaires.
A Montchanin et à Montceau les Mines, dans ce bassin minier marqué par des années de crise, les femmes relèvent la tête et témoignent des inégalités qui progressent. En sortant de l’ombre elles ont aussi découvert dans la mobilisation qu’elles n’étaient plus seules.

Voir et revoir "Des femmes en colères" en cliquant ici 

 
Femmes en colère
Femmes en colère

-La marche des femmes
Sur France 3 Provence-Alpes Côtes d'Azur, Occitanie, Corse ViaStella 
-Lundi 4 novembre à 22.45-
Un documentaire réalisé par Anne Gintzburger

C’est une marche pacifique dans laquelle se sont engagées les femmes Gilets jaunes du sud de la France.
En décidant de rallier Marseille à Paris à pied, Sarah, Manon, Fabienne, Marie et leurs camarades ont fait le choix de quitter pendant un mois, leurs enfants et leur travail. Leur marche citoyenne est un acte de résistance. Au fil de leur voyage et au hasard des rencontres, se dessinent une France en colère et des habitants qui souffrent des mêmes maux.
Ensemble les femmes ont choisi de lever le voile sur la précarité de leurs vies, et veulent témoigner dans ce film de la solidarité née sur les ronds-points.

Voir et revoir "La marche des femmes" en cliquant ici  

 
La marche des femmes
La marche des femmes


-Les combattantes
Sur France 3 Nouvelle-Aquitaine 
-Lundi 4 novembre à 22.45-
Un documentaire réalisé par Anouk Burel

Loin de Bordeaux où les manifestations ont été intenses, ce film part à la rencontre d’un petit groupe de femmes Gilets Jaunes, réunies autour du rond-point Auchan Sud de Poitiers.
Magali, Peggy, Françoise, Nadine et Charlotte ont lutté pacifiquement pendant un an et elles n’auraient jamais eu l’occasion de se connaître en dehors de ce mouvement. Ce film témoigne de leur lien au-delà des barrières sociales, et ausside leur solidarité entre femmes, de la façon dont elles ont retrouvé une place . Ensemble elle et sont sorties ensemble de leur isolement.

Voir et revoir "Les combattantes" en cliquant ici



 
Les combattantes
Les combattantes

-Les femmes du rond-point
Sur France 3 Normandie, Bretagne 
-Lundi 4 novembre à 22.45-
Un documentaire réalisé par Anne Gintzburger​​​​​​

Elles se sont connues sur un rond-point un samedi de novembre 2018, dans l’une de ces campagnes de Normandie où l’engagement des femmes a marqué le mouvement des Gilets jaunes.Après des mois de mobilisation, Stéphanie, Catherine, Sandra, Evelyne et Christine n’ont pas baissé les bras. Le petit groupe a décidé de ne pas se quitter et de poursuivre la lutte, autrement. Les femmes ont maintenant une conviction : pour gagner du pouvoir d’achat il faut revenir à la terre.

Voir et revoir "Les femmes du rond-point" en cliquant ici



 
Femmes du rond point
Femmes du rond point



-Toutes solidaires 
Sur France 3 Grand Est, Paris Île-de-France, Hauts-de-France, Pays de la Loire  
-Lundi 4 novembre à 22.45-
Un documentaire réalisé par Anne Gintzburger

Elles sont « les Amajaunes » et elles ont pris la tête de la fronde des femmes en territoire Grand-Est. Chacune est venue avec son histoire et s’inscrit dans un récit collectif qui parle de précarité et de solidarité. Anne Lyse, Emilia, Mauricette, Emi et leurs camarades se battent pour l’avenir de leurs enfants dans une région lourdement marquée par la fin des industries. Ensemble avec les Gilets jaunes, les femmes défendent la liberté de pouvoir vivre dignement de son travail.

Voir et revoir "Toutes solidaires" ce film en cliquant ici
 

Et sur France Ô

Les gardiennes de l'île 
Jeudi 24 octobre 2019 à 20.55
Un documentaire réalisé par Claire Perdrix tourné à la Réunion

Elles ne se connaissaient pas il y a un an. Elles ont des âges, des parcours, des situations sociales différentes, mais elles partageaient sans le savoir une même révolte contre la vie chère, les perspectives d’avenir bouchées et le mépris de ceux qui prennent les décisions à 10 000 km de là. Pour la première fois de leur vie, les femmes réunionnaises ont décidé de ne plus se taire, de ne plus laisser aux hommes le monopole du combat. Elles sont montées au front dès le début du mouvement, vêtues de leurs chasubles jaunes, sacrifiant, s’il le fallait, leur vie professionnelle et parfois même leur vie de famille. À travers le portrait de cinq femmes, dans leur intimité et au sein du groupe, ce film est le récit d’une lutte qui perdure au-delà des barrages et qui a transformé chacune d’elles en profondeur.

Voir et revoir les "Gardiennes de l'île" en cliquant ici

 
Toutes solidaires
Toutes solidaires


           






         


 

Sur le même sujet