14 juillet : feux d'artifice maintenus à Saint-Dizier et Charleville-Mézières, pique-nique annulé à Epernay

En ce 14 juillet 2021, la pandémie a annulé de nombreuses manifestations. Dans plusieurs villes, le programme habituel, fait de petits bals, défilés, concerts et feux d'artifice est réduit au minimum. Le contexte sanitaire a conduit à cette situation. Il faut éviter les rassemblements.
Cette année encore, le feu d'artifice sera tiré de la Place de l'Hôtel de Ville de Mézières.
Cette année encore, le feu d'artifice sera tiré de la Place de l'Hôtel de Ville de Mézières. © Ville de Charleville-Mézières.

A Epernay, dans la Marne, le programme des festivités du 14 juillet 2021, a été validé par la préfecture. Mais en raison des conditions climatiques, le pique-nique blanc prévu dans les jardins du musée et de l'Hôtel de Ville mercredi 14 juillet, est annulé.

Le contexte sanitaire a contraint la mairie à renoncer à son habituelle soirée blanche, qui avait lieu, avenue de Champagne. Aucun feu d'artifice ne sera tiré, dans la ville natale de Yohann Diniz. Deux pique-niques blancs étaient prévus dans les jardins de l'Hôtel de Ville, et dans ceux du musée, le 14, à 19 heures. Deux soirées très "soft", dit-on à la mairie. Des animations musicales sont annoncées. Des jauges de 650 personnes, dans les jardins de l'Hôtel de Ville, et de 350 personnes, dans ceux du musée, ont été retenues. Les alcools forts, les couteaux pointus, les skates et les trottinettes, seront interdits.

Extrait de la fresque "Le 14 Juillet à Courzy-sur-L'Haricot" de Cabu.
Extrait de la fresque "Le 14 Juillet à Courzy-sur-L'Haricot" de Cabu. © Philippe Mercier FTV.

4 à 5.000 personnes attendues à Charleville-Mézières

Dans la cité de Gonzague, c'est sur la place de l'Hôtel de Ville de Mézières, que l'on pourra admirer le bouquet final du feu d'artifice qui sera tiré, le 13 juillet, à 22 heures 40. Il n'y aura pas de fans zone. Il n'y aura donc pas de mise en place du pass sanitaire. 4 à 5.000 personnes sont attendues, comme les années précédentes, pour célébrer la Fête Nationale. L'espace permet de les accueillir, dans le respect des gestes barrière. Le port du masque sera, bien sûr, obligatoire. "La police municipale recevra le renfort d'une société privée, pour s'assurer, notamment que le port du masque sera bien respecté", précise Quentin Clarin, Adjoint au maire de Charleville-Mézières, chargé de la sécurité. Une petite vingtaine de personnes seront mobilisées.

 Un défilé militaire est également prévu, le 14 juillet, à 10 heures 30, Place de l'Hôtel de Ville de Mézières. "Les militaires du 3ème Génie seront présents", indiquent Quentin Clarin. "L'après-midi, ils animeront des stands, dont un stand de recrutement. Ils  seront sur place avec deux véhicules de l'armée", ajoute l'Adjoint au maire. 

Ces dernières années, c'était, a minima, 50.000 personnes qui participaient au concert, suivi par une prestation pyromélodique, sur un thème...En cette période transitoire, il y avait des risques à organiser le concert et le feu d'artifice.

Xavier Albertini, 2ème Adjoint au maire de Reims, délégué à la police municipale et à l'évènementiel

Programme réduit, à Troyes. La mairie n'a pas prévu de défilé, de feu d'artifice, de concert, ou de réception. La seule manifestation retenue est une cérémonie militaire, le 13 juillet, à 18 heures 30, Place Jean Moulin. Une cérémonie qui sera ouverte au public.

Pas de bal populaire, comme par le passé, à Reims.
Pas de bal populaire, comme par le passé, à Reims. © Philippe Cocquempot - FTV.

Feu d'artifice confirmé à Saint-Dizier en Haute-Marne

Comme l'année dernière, la ville haut-marnaise de Saint-Dizier, a retenu l'idée d'un feu d'artifice, que les Bragards pourront admirer, la tête, tournée vers le ciel. Par sécurité, il sera tiré d'un lieu tenu secret. Cette solution est destinée à éviter tout rassemblement, et permet aux amateurs d'assister, à cet instant de fête, depuis sa fenêtre, son balcon, ou son jardin. Ce qui constitue un moment d'émerveillement pour petits, et les grands, débutera, à 23 heures, le 14 juillet.

L'an dernier à Saint-Dizier.
L'an dernier à Saint-Dizier. © Eric Colin. Ville de Saint-Dizier.

Avant cela, et comme l'année dernière, le 14 sera l'occasion d'assister à un défilé militaire, à 11 heures, Place Aristide Briand, manifestation à laquelle prendront part les militaires de la B.A. 113. Il sera prolongé par un vin d'honneur, dans la cour de l'Hôtel de Ville et dans le Parc Winston Churchill.

Mais, cette année, pas de bal, ni de retraite aux flambeaux !

Le 132ème Régiment d'Infanterie Cynotechnique remporte toujours beaucoup de succès.
Le 132ème Régiment d'Infanterie Cynotechnique remporte toujours beaucoup de succès. © Ville de Reims.

Défilé, près de Notre-Dame de Reims

C'est à partir de 19 heures 30, le 13 juillet, que les Rémois pourront applaudir le défilé militaire organisé, rue Libergier, et, pour la première fois, à proximité de la Cathédrale Notre-Dame, où seront montées les tribunes. 200 participants sont annoncés, pour ce défilé, à pied et motorisé, où les trois armes, terre, air, mer seront représentées. Ce sont les trente musiciens de l'harmonie municipale qui accompagneront les troupes et les porte-drapeaux.

Chaque année, le 132ème R.I.C. ou Régiment d'Infanterie Cynotechnique, composé de 32 militaires et de 30 chiens, y remporte beaucoup de succès. C'est un régiment unique, dans notre pays.

Xavier Albertini, 2ème Adjoint au maire, délégué à la police municipale, et à l'évènementiel, qui a veillé à la mise en place d'un dispositif de sécurité, précise que les rues perpendiculaires, à la rue Libergier seront fermées. "J'appelle à la vigilance les automobilistes qui souhaiteraient se garer au Parking Jadart. Celui-ci sera fermé, probablement, à partir de 17 heures 30. Qu'ils fassent en sorte de ne pas rester bloqués !". Aucune jauge n'est prévue pour assister au défilé.

A Reims, le défilé militaire est prévu rue Libergier et aux abords de la cathédrale.
A Reims, le défilé militaire est prévu rue Libergier et aux abords de la cathédrale. © Ville de Reims.

Pas de feu d'artifice, par précaution

"Ces dernières années", rappelle Xavier Albertini, "c'était, a minima, 50.000 personnes, qui participaient au concert, suivi par une prestation pyromélodique, sur un thème, comme le champagne. L'incertitude sanitaire est grande, et elle ne permettait pas de lancer, dans les délais, des appels d'offres. En cette période transitoire, il y avait des risques à organiser le concert et le feu d'artifice".

Les amateurs de feux d'artifice, en seront donc privés, mais le Parc Léo Lagrange accueillera les forains. Trente professionnels avec 65 métiers seront installés, pendant douze jours, au lieu de cinq, habituellement. Du 7 au 18 juillet, ils mettront en place un protocole sanitaire particulier, compte tenu de la pandémie de Covid 19. Il n'y a que les moins de 11 ans qui seront dispensés de masque. A noter qu'il n'y aura pas d'animation musicale.

La Ville de Reims a souhaité allonger la durée d'installation des forains, en marque de soutien à ces professionnels qui avaient été touchés par le confinement. "Une réunion est prévue, en Sous-Préfecture, dans les prochains jours", annonce Xavier Albertini. "L'installation est certaine. A priori, il ne devrait pas y avoir de jauge, mais tout dépendra de l'évolution du variant. Compte tenu de la durée de la fête, on espère que les Rémois vont étaler leur venue à la fête". Et puis, que les fans de feu d'artifice soient rassurés.  Tout près de Reims, à Witry-les-Reims, le 13 juillet, à 23 heures, ils pourront crier "Oh, la belle bleu ! Oh, la belle rouge ! ". Habituellement, le feu d'artifice est tiré, depuis le stade.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
14 juillet événements sorties et loisirs