Cet article date de plus de 4 ans

14 juillet : restrictions préfectorales durant les festivités

Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Philippe Mahé, a pris un arrêté d'interdiction temporaire d'utilisation, vente et circulation des artifices de divertissement et articles de pyrotechnie sur l'ensemble du département. Contexte d'état d'urgence oblige.
Avec le prolongement de l'État d'urgence le 6 juillet 2017, le préfet de Meurthe-et-Moselle (54) a pris la décision d'interdire temporairement toute manipulation et vente de pétards et de feux d'artifices de divertissement durant les festivités du 14 juillet.

Une interdiction temporaire du 12 au 17 juillet 2017


Toute vente, utilisation, port et transport des artifices de divertissement (catégories de C2 à C4 et de F2 à F4), ainsi que des articles pyrotechniques (catégories T1 et T2) seront interdites du 12 juillet 2017 au 17 juillet 2017 sur l’ensemble du département de Meurthe-et-Moselle, à l'exception des entreprises (dans le cadre de leurs activités professionnelles) et des personnes détentrices du certificat de qualification C4-F4-T1-T2 ou de l'agrément préfectoral.  

Seuls les professionnels et les collectivités locales pourront manipuler ces outils. 


Pyrotechnies et artifices maintenues en Meurthe-et-Moselle

Toutes les communes du département (54) auront l'autorisation d'organiser leur cérémonie annuelle de la fête nationale. Elles seront mises en place avec l'aide des services de l'État et des forces de l'ordre afin d'assurer la sécurité de l'événement.

Cette mesure répond à la nécessité d'assurer la sécurité des personnes, de leurs biens et des bien publics dans ce climat de tension. 

L'intégralité du communiqué de presse se trouve ici : 

Arrêt préfectoral 14 juillet 2017



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
14 juillet sorties et loisirs