Cet article date de plus de 8 ans

Skylander échappe à la liquidation

Un investisseur israélien s'est fait connaître, l'avionneur lorrain obtient un sursis de quelques semaines et les salaires de décembre vont être réglés.
© France Télévisions Lorraine.

Selon notre confrère Philippe Rivet de l'Est Républicain (sur son compte Twitter), présent au tribunal de Briey (54) pour l'audience à huis-clos consacrée à l'avenir de la société SkyAircraft et de son avion Skylander, l'entreprise basée à Chambley a obtenu des magistrats la prolongation de la période d'observation.

Une décision justifiée par des négociations en cours avec la société publique israélienne IAI qui a demandé un délai de quelques semaines avant de décider d'entrer ou non dans le capital de Geci, société-mère de SkyAircraft.

Les salaires de décembre vont être versés de même qu'un demi 13ème mois grâce à 700.000 euros "prélevés dans les réserves du groupe" a expliqué Serge Bitboul, le PDG.

Une nouvelle audience se tiendra avant fin janvier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
skylander économie social