• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Meurtre à Epernay : 400 personnes pour une marche blanche

Ils sont plus de 400 personnes à avoir répondu à l'appel pour une marche blanche en mémoire de Zaccharia. / © Anne Hédiard - France 3 Champagne-Ardenne
Ils sont plus de 400 personnes à avoir répondu à l'appel pour une marche blanche en mémoire de Zaccharia. / © Anne Hédiard - France 3 Champagne-Ardenne

Les habitants du quartier Bernon à Epernay ont organisé ce samedi une marche blanche à la mémoire du jeune homme de 17 ans tué dimanche dernier. Le départ à 15h de cette marche a été suivi par plus de 400 personnes.

Par CD

Marche blanche pour Zaccharia à Epernay
Une marche solennelle en mémoire de ce jeune habitant de Bernon, à Epernay, tué par balle dimanche dernier. Environ 400 personnes étaient présentes.


Un défilé en silence, vif en émotion, samedi après-midi dans le quartier Bernon à Epernay (Marne) en mémoire de Zaccharia, un adolescent originaire du quartier, tué d'une balle dans la nuque dimanche 23 décembre.

marche_blanche_2_1.jpg
De nombreux adolescents, proches de la victime, ont défilé en tête de cortège, roses blanches à la main et revêtus de tee-shirt blancs arborant le prénom "Zakaria" ou encore "Repose en paix petit frère, tout le quartier pense à toi".

La foule silencieuse a marché autour du quartier périphérique Bernon perché sur les hauteurs d'Epernay au pied des vignes de Champagne, avant de se recueillir à l'endroit où le jeune homme est décédé et d'y déposer les fleurs.
 
Des fleurs ont été déposées là où Zaccharia a été tragiquement tué. / © Anne Hédiard - France 3 Champagne-Ardenne
Des fleurs ont été déposées là où Zaccharia a été tragiquement tué. / © Anne Hédiard - France 3 Champagne-Ardenne

Selon les enquêteurs, Zaccharia avait été tué dimanche 23 décembre vers 08H sur un parking proche du centre commercial du quartier sensible de Bernon, après une soirée passée en discothèque avec des amis. L'autopsie avait révélé une mort immédiate après le tir à très courte distance d'un projectile unique entré par la nuque.

Le soir même, deux hommes, dont le principal suspect âgé de 21 ans qui tentait vraisemblablement de quitter la France, étaient interpellés par la police puis placés en garde à vue.

Mardi, les deux suspects ont été mis en examen pour homicide volontaire et complicité avant d'être écroués.

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus