Par quoi remplacer ma vieille ampoule à filament ?

Au 31 décembre 2012, il ne sera plus possible de trouver des ampoules à filament dans les rayons. / © Photo : Philippe Huguen / AFP
Au 31 décembre 2012, il ne sera plus possible de trouver des ampoules à filament dans les rayons. / © Photo : Philippe Huguen / AFP

Depuis le 1er janvier 2013, les commerces ne peuvent plus vendre d'ampoules à filament. C'était un engagement du Grenelle de l'environnement de 2008.

Par LG avec AFP et FTVI

Extinction des feux pour les ampoules à filament. Nées à la fin du XIXe siècle, elles vont s'éteindre définitivement le 31 décembre avec le retrait à la vente des ultimes spécimens dans l'Union européenne, afin de laisser la place aux lampes fluocompactes, halogènes et à diodes électroluminescentes (ou LED).


Pourquoi abandonne-t-on le filament ?

L'ampoule à filament, inventée par Joseph Swan et améliorée par Thomas Edison en 1879, a le défaut d'être terriblement énergivore. En effet, elle ne transforme que 5% de l'énergie qu'elle consomme en lumière : le reste est perdu en chaleur. Les Echos indiquent que l'objectif de cet abandon est de permettre "d'économiser à partir de 2020 l'équivalent de la consommation de 11 millions de ménages européens aujourd'hui".

En 2008, l'Union européenne a donc fixé un calendrier pour bannir progressivement de la vente ces ampoules. Ce retrait a d'abord concerné les ampoules de 100 W en 2009, puis les 60 W (en 2010), les 40 W (en 2011) et vise aujourd'hui les 25 W, qui devront toutes avoir disparu des rayons le 31 décembre 2012.

Quelles sont les alternatives ?

Les ampoules traditionnelles sont remplacées dans les maisons par les lampes basse consommation, qui englobent trois catégories : les lampes fluocompactes, les halogènes et les LED.

A l'heure actuelle, ce sont les halogènes qui ont les faveurs des Français : plus d'une ampoule sur deux vendue dans l'Hexagone en 2012 appartenait à cette catégorie, selon une étude récente du cabinet Gfk (PDF). Les lampes fluocompactes représentent un peu plus d'un tiers (36%) du marché, et les LED 8%.

Laquelle choisir pour remplacer ma vieille ampoule ?

C'est la grande question. Les halogènes ont le prix pour elles : 3 euros en moyenne, pour une durée de vie deux fois supérieure à celle de l'ampoule à filament (2 000 heures environ). Mais elles pourraient également disparaître : elle font en effet partie des produits de classe énergétique C, que l'UE envisage de retirer des rayons en 2016.

Les fluocompactes, qui sont une adaptation domestique des néons industriels, représentent un juste milieu : elles coûtent environ 5 euros et peuvent fonctionner jusqu'à dix fois plus longtemps que les lampes incandescentes. En revanche, leur temps d'allumage est un peu plus élevé que celui des autres.

Reste enfin la Rolls des ampoules : la LED. D'une durée de vie de 15 à 50 fois supérieure à l'ampoule classique, c'est le modèle qui consomme le moins. Une étude du cabinet McKinsey estime que la LED devrait occuper 63% du marché mondial d'ici huit ans, contre 12% aujourd'hui. Mais l'écologie se paie : pour s'équiper, il faut compter en moyenne 10 euros par ampoule.

Plus d'infos sur le site du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

Sur le même sujet

Histoires 14-18 : le drapeau rouge sur la cathédrale

Les + Lus