Meurthe et Moselle : de l’eau non potable dans deux communes !

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Lorraine

La liste des communes concernées par des dérogations sur la qualité de l’eau potable a été vulgarisée le 17 Janvier dernier. En Lorraine, Veney et Barisey-la-côte, deux communes de Meurthe et Moselle sont concernées.

Voilà une nouvelle qui ne va pas mettre l’eau à la bouche des habitants de Veney et Barisey-la-côte. Les deux communes sont citées parmi les 400 communes françaises bénéficiant de dérogations leur permettant, en toute légalité, de délivrer une eau non conforme, dépassant les seuils limites en nitrates, arsenic, atrazine, glyphosate ou autres polluants.
Selon l’association France-Libertés, les taux de mercure à Veney et d’atrazine à Barisey-la-côte seraient excessifs dans l’eau.

La qualité de l’eau du robinet étant très encadrée en France, on peut se demander comment ces collectivités réussissent à passer entre les gouttes. Dès qu’un dépassement des seuils physico-chimiques est constaté localement, le responsable de la distribution d’eau prévient aussitôt les responsables de l’Agence régionale de santé (ARS) ainsi que les maires des communes concernées. C’est aussi lui qui formule la demande de dérogation auprès du préfet.

Pour s’abreuver d’information sur la pureté de l’eau dans sa commune il existe une source fiable : le site de l’opération Transparence lancée en mars 2011 par les associations, France Libertés, 60 millions de consommateurs et Owni.  Ces associations invitent tous les particuliers à interpeller leurs élus non pas pour mettre de l’eau dans le gaz mais plutôt pour préciser, partout en France, l’état réel des dérogations.




En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.